• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Grossesse

Après trois appels au SAMU, une femme décède d'une grossesse extra-utérine

Une femme de 24 ans est décédée ce dimanche 27 septembre d'une grossesse extra-utérine et malgré trois appels au SAMU. Retour sur ce drame et explication sur cette grossesse dangereuse.

Après trois appels au SAMU, une femme décède d'une grossesse extra-utérine MattGush/iStock

  • Publié le 06.10.2020 à 10h30
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • Une charentaise de 24 ans décède d'une grossesse extra-utérine malgré trois appels aux SAMU.
  • Subissant des maux de ventre, nausées et malaises, le médecin d'orientation lui a conseillé de bien s'hydrater, de se reposer et de contacter un médecin de garde.
  • Cette grossesse anormale arrive dans 2% des cas. Elle engage le pronostic vital de la mère qui peut mourir d'une hémorragie interne.

Décédée alors qu'elle portait la vie. Une charentaise de 24 ans est morte des complications d'une grossesse extra-utérine dimanche 27 septembre. Le parquet de La Rochelle a révélé vendredi dernier son autopsie qui indiquait “à titre provisoire, à une hémorragie intra-abdominale en lien avec une grossesse extra-utérine.” La jeune femme a été “prise de nausée et de douleurs au cours de la soirée [la vielle de son décès, NDLR] puis de malaises au cœur de la nuit”, rappelle l'autorité judiciaire. La victime venait d'apprendre sa grossesse et se trouvait chez sa belle-famille.

Ses proches ont appelé à deux reprises le SAMU durant la nuit, mais les secours ne sont pas déplacés : “Le médecin régulateur ayant préconisé des mesures de réhydratation et d’apaisement et orienté les intéressés vers le médecin de garde” d'après les premiers éléments de l'enquête. Au matin, la famille a décidé de transporter la jeune femme aux urgences “mais son transport s’avérait incompatible avec son état de santé, ajoute le ministère public. Recontactés, les services de secours intervenaient mais ne parvenaient à la réanimer. Son décès était constaté à 10 heures." Son compagnon a porté plainte, le parquet de La Rochelle a indiqué qu’il ouvrirait prochainement une information judiciaire contre X, des chefs d’homicide involontaire et de non-assistance à personne en danger, confiée à un juge d’instruction. En parallèle, une enquête interne a été engagée par l’hôpital qui rappelle “la difficulté d’évaluer l’état de santé des patients en régulation”. Ce drame fait écho aux autres personnes décédées et mal orientées ou ignorées par les services de régulation, comme Naomi Musenga à Strasbourg en 2018. À l'époque, une opératrice a refusé de prendre au sérieux l'appel à l'aide de la jeune femme agonisante.

Grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine est une forme anormale de grossesse qui survient dans 2% des cas. “Lors d'une grossesse normale, l'ovule est fécondé dans la trompe de Fallope par un spermatozoïde ; il doit normalement progresser jusqu'à l'utérus où il se fixe sur l'endomètre, explique le dictionnaire de médecine Vidal. Dans certains cas, cette progression est stoppée et l'œuf se développe dans la trompe qui risque de se rompre. Il s'agit d'une grossesse extra-utérine dont le diagnostic est réalisé par l'échographie et qui nécessite une intervention chirurgicale. Les signes évocateurs d'une grossesse extra-utérine sont une douleur du bas-ventre et des saignements intermittents chez une femme qui présente un test de grossesse positif.”

Les grossesses extra-utérines se détectent souvent lors de la première échographie, lorsque le médecin ne voit pas le fœtus dans l'utérus. En cas de doute, il est fortement conseillé de consulter rapidement un médecin. Si la grossesse extra-utérine est confirmée il faut opérer la mère d'urgence et lui retirer le fœtus et parfois une trompe si celle-ci est trop abîmée par cette grossesse anormale. La littérature scientifique suspecte fortement une corrélation entre la consommation de tabac, l'âge élevé de la mère, l'usage de certaines pilules micro-progestatives et la survenue d'une grossesse extra-utérine. Les antécédents de maladies sexuellement transmissibles et une chirurgie pelvienne peuvent également favoriser sa survenue.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité