Publicité

QUESTION D'ACTU

Maladie d'Alzheimer

L’anémie chez les personnes âgées est associée au risque de démence

Des chercheurs américains constatent que l'anémie chez une personne âgée est associée à une augmentation de 64 % du risque de démence dix ans après.  

L’anémie chez les personnes âgées est associée au risque de démence LEMAIRE/ZEPPELIN/SIPA

  • Publié 02.08.2013 à 17h50
  • |
  • |
  • |
  • |


Un faible niveau d'hémoglobine chez les personnes âgées prédit un risque à long terme de développer une démence.  Ainsi, l’anémie augmenterait de 64 % le risque de démence après un suivi de onze ans. C’est ce que révèle une étude chez plus de 2.500 adultes âgés entre 70 et 79 ans. 
Ce sont des chercheurs américains de l'Université de Californie à San Francisco qui ont mis en évidence ce lien entre l’anémie et le risque de démence. Un facteur de risque indépendant des autres facteurs de risque de maladie d’Alzheimer. Des études antérieures avaient déjà  constaté un lien entre l'anémie et la démence, mais sur des bases de population plus petite, et avec un suivi de courte durée.
Cependant, ce lien soulève beaucoup de questions. Les chercheurs s’interrogent sur les mécanismes. Est ce l’hypoxie cérébrale chronique associée à l'anémie, puisqu’il y a moins de globules rouges dans le sang, qui entraîne le développement de la démence ?  Mais, « il se pourrait aussi que l'anémie soit une conséquence d'une carence en micronutriments tels que le fer ou la vitamine B12 qui provoque une déficience cognitive, ou même que l'anémie est juste un marqueur de mauvais état de santé ou d'autres facteurs à l'origine de l'association », s’interroge le Dr Kristine Yaffe de l’université de Californie. 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité