• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Covid-19 : le gouvernement demande aux entreprises de se doter de 10 semaines de réserves de masques

La secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, demande aux entreprises d'anticiper une deuxième vague épidémique en se dotant de 10 semaines de stocks de masques pour leurs salariés. 

Covid-19 : le gouvernement demande aux entreprises de se doter de 10 semaines de réserves de masques nito100 /istock

  • Publié le 01.01.2040 à 00h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L'ESSENTIEL
  • La secrétaire d’Etat à l’Economie a annoncé que les entreprises devaient anticiper une deuxième vague et se fournir en masques
  • Elle appelle notamment les employeurs à se fournir auprès des entreprises qui ont modifié leur production pour fabriquer des masques
  • Les masques seront gratuits sur prescription médicale pour les personnes fragiles

Alors que l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a prévenu que la pandémie s'intensifiait et que 200 clusters ont été détectés en France, le gouvernement va demander aux entreprises de se doter de dix semaines de stocks de masques pour protéger leurs salariés en cas de deuxième vague. "Nous préparons la rentrée avec un risque de re-circulation du virus, c'est pourquoi nous demandons aux entreprises de prévoir 10 semaines de stocks de masques, en leur rappelant que nous avons désormais des producteurs de masques textiles à filtration garantie", a annoncé la secrétaire d’Etat à l’Economie, Agnès Pannier-Runacher, lors d'une audition au Sénat.

Agnès Pannier-Runacher recommande aux employeurs de se fournir en priorité auprès des entreprises qui ont entrepris la conception de masques durant la crise et qui ont désormais du mal à écouler les stocks produits : "Si cette production ne s’était pas mise en place, beaucoup d’entreprises auraient déposé le bilan. Cette production a sauvé des milliers d’emplois et des centaines d’entreprises", a-t-elle rappelé.

Interrogé à ce sujet sur RTL ce jeudi, le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé que les entreprises devaient protéger leurs salariés : "c’est une consigne qu’il est fondamental de respecter. Nous l’avons vu, notre pays n’était pas suffisamment doté de masques, il y avait eu des consignes qui n’étaient pas suffisamment appliquées, sans doute pas suffisamment claires, les entreprises doivent pouvoir protéger leurs salariés".

Des masques gratuits pour les plus fragiles

Le port du masque reste l'un des gestes barrières principaux face au Covid-19. Il est tellement essentiel que le laboratoire Majorelle a obtenu de la Haute autorité de santé (HAS) qu'elle valide leur remboursement sur prescription médicale pour les personnes fragiles (plus de 70 ans, patients avec des pathologies cardiaques, respiratoires ou encore diabétiques...). "Le prix est souvent un frein pour ceux qui ont des difficultés économiques car ça s'ajoute aux dépenses essentielles, explique au JDD Guillaume El Glaoui, co-fondateur du laboratoire. C'est d'autant plus vrai que ces patients peuvent être amenés à devoir porter jusqu'à 4 masques par jour."

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES