Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé publique

New York, capitale du diabète

A New York, un habitant sur neuf souffre du diabète de type 2. Un argument en faveur de l'interdiction des boissons sucrées "king size", une initiative lancée par la mairie qui bute encore sur des problèmes juridiques. 

New York, capitale du diabète RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

  • Publié 01.08.2013 à 14h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Un New Yorkais sur neuf souffre de diabète de type 2. Le constat est sans appel. « Big Apple » est en proie à une épidémie de diabète. Sur une période de dix ans, le nombre d’habitants diagnostiqué avec le diabète a bondi de 7 à 11%. Pire, cette augmentation ne montre aucun signe de ralentissement selon Thomas Farley, le responsable de la santé à la mairie de New York. « En 2012, 667 000 adultes vivant dans les cinq arrondissements de New York sont diagnostiqués comme diabétiques, alors que on en comptabilisait 450 000 en 2002. Et surtout, on compte 6 000 décès liés au diabète ici chaque année», a déclaré Thomas Farley. Le diabète et l'obésité  qui vont « main dans la main » a rappelé le Dr Joel Zonszein, directeur du centre de diabétologie clinique du Montefiore Medical Center dans le Bronx, un quartier considéré comme l'épicentre de l'épidémie, « frappe durement deux groupes de population, les Hispaniques et les Afro-Américains ».

Ces chiffres accablants sont des arguments en faveur de l’initiative du maire Michael Bloomberg, qui a souhaité, il y a cinq mois, interdire les boissons sucrées de plus de 0,47 litres dans les restaurants, les fameux sodas « king size ». Mais, cette initiative a été suspendue par la Cour suprême de l'Etat de New York début mars. Le juge avait alors qualifié la mesure d' « arbitraire » et de « capricieuse ». La mairie de New York a alors fait appel, mais elle a essuyé le 30 juillet dernier un deuxième refus de la part des autorités judiciaires. L'initiative a été rejetée au motif que l'interdiction ne s'appliquerait qu'aux bars, aux restaurants et aux chaînes de fast-food, et non aux épiceries, cinémas et supérettes comme les très prisées « 7 Eleven » où se vend, aux fontaines en libre accès, des verres dont la contenance peut facilement dépasser le litre…

Pour autant, Michael Bloomberg n’a pas encore baissé les bras. Pour ces derniers mois de mandat, il a fait de la santé publique son cheval de bataille. Ainsi, il a présenté, à la mi-juillet, deux projets de loi pour encourager les New Yorkais à emprunter les escaliers. Les mesures ont pour but de faciliter l'accès à au moins un escalier dans tous les nouveaux bâtiments. Une mesure plutôt audacieuse dans une ville mondialement réputée pour ses gratte-ciel. Mais rappelons qu’à New York, 60,6 % des habitants sont en surpoids, dont 23,9 % sont obèses, selon les chiffres publiés en 2012 de l'organisme national Centers for Diseases Control.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité