• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

Prévention

Coronavirus : un plan de reconfinement déjà élaboré par le gouvernement

Un plan de reconfinement a déjà été pensé par Jean Castex, haut fonctionnaire chargé par Edouard Philippe d'élaborer la stratégie de déconfinement. 

Coronavirus : un plan de reconfinement déjà élaboré par le gouvernement Tanaonte/iStock

  • Publié le 13.05.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Deux jours après le déconfinement, parlons reconfinement… “Il est indispensable de l'envisager et serait déraisonnable de ne pas l'envisager", a déclaré devant la commission des lois de l'Assemblée nationale, Jean Castex, maire de Prades (Pyrénées-Orientales).

Chargé par le premier ministre de la stratégie de déconfinement, Jean Castex a également un plan de reconfinement. “C'est normal que je l'évoque et c'est normal que les pouvoirs publics s'y préparent (...) En l'absence, à brève échéance, de vaccin ou de solution curative, la population française demeure vulnérable à une reprise de l'épidémie.”

Trois semaines pour évaluer la situation

Selon lui, un reconfinement peut être instauré en France “si le nombre de cas positifs par jour venait à doubler par rapport à ce qu'il est aujourd'hui”. Une mesure applicable à tout le pays, comme à certains territoires. Tout est envisageable. “Il faut avoir une possibilité de réaction la plus rapide possible”, a-t-il martelé.

Jean Castex se donne trois semaines pour évaluer la situation : “Les indicateurs sont ceux qui vont nous permettre de suivre la période du 11 mai jusqu’au 2 juin. Surveiller quotidiennement et de manière territorialisée pour voir l’évolution de la situation.” 

Réorganisation et dispositifs d'accompagnement

Pendant ce temps, par précaution, le haut fonctionnaire recommande dans son rapport de ne désarmer que très “progressivement les lits de réanimation à l'hôpital, dont la capacité avait été augmentée durant la crise”. En cas de deuxième vague épidémique, la réorganisation des services hospitaliers devrait se faire “très rapidement (dans des délais de 24, 48 ou 72 heures selon les lits) pour faire face à un nouvel afflux de patients.”

Le maire de Prades demande également de “prévoir des dispositifs d'accompagnement sociaux et économiques de la nature de ceux mis en place durant la période de confinement”, mais aussi à “mieux prévenir les risques psycho-sociaux du confinement, qui sont aujourd'hui mieux connus.”

Enfin, Jean Castex insiste sur la responsabilité de tous et le respect des gestes barrière et des mesures de distanciation : “C'est un rendez-vous que notre pays a avec lui-même.”

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité