Publicité

QUESTION D'ACTU

Indemnisations proposées par Servier

Mediator : 6000 euros en moyenne pour les victimes

Selon sa directrice de communication, le groupe Servier propose aux victimes de Mediator des offres d'indemnisation aux alentours de 6.000 euros. Les montants seraient fixés par le barème de l'Oniam.

Mediator : 6000 euros en moyenne pour les victimes Lucy Vincent, directrice générale des Laboratoires Servier (DESSONS/JDD/SIPA)

  • Publié 23.07.2013 à 15h13
  • |
  • |
  • |
  • |


« Les offres sont un peu au dessus de 6.000 euros tant en médiane qu'en moyenne. » C'est la réponse donnée ce mardi à l'Agence presse médicale (APM) par Lucy Vincent, directrice de la communication des Laboratoires Servier suite aux révélations d'un avocat de victimes du Mediator cité anonymement ce week-end dans le Journal du Dimanche. Ce dernier affirmait dans l'hebdomadaire que, « la plupart des offres ne dépassent pas les 3.000 euros. »


Lucy Vincent confirme toutefois l'information délivrée dimanche selon laquelle le groupe Servier propose aux victimes du Mediator des offres d'indemnisation dans une fourchette de 500 à 90.000 euros après envoi d'un avis définitif par l'Office national d'indemnisation des accidents médicaux (Oniam)
Le laboratoire affirme avoir reçu pour le moment 100 avis définitifs du collège d'experts et avoir répondu positivement à tous, « avec des montants fixés selon le barème de l'Oniam », ajoute la directrice. Concernant les quelques 650 assignations en justice contre Servier, Lucy Vincent précise qu'une expertise a été ordonnée pour « 67% d'entre elles et refusée dans 20 %; le reste est en cours d'instruction. » Elle reconnaît également  qu'à ce jour, « trois transactions ont été conclues en dehors de l'Oniam avec des victimes, toujours à leur initiative, pour des demandes qui étaient devant des tribunaux. »

Interrogé par l'APM hier, le directeur de l'Oniam, Erick Rance, indique, pour sa part, qu'à ce jour, sur 1.572 avis émis par le collège d'experts, 226 proposaient une indemnisation, soit un taux de plus de 14 % d'avis favorables. 
Souvent critiqué pour sa lenteur, et son intransigeance dans l’examen des dossiers, le collège semble aujourd'hui avoir en partie rectifié le tir. Début février 2013, le taux d'indemnisation restait, il est vrai, très faible avec seulement 64 avis favorables (7,6%). L’équation avait fait bondir à l'époque les associations de victimes du Mediator. Le collège reprendra ses travaux en septembre avec son nouveau président, Alain Legoux. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité