• CONTACT
Publicité

QUESTION D'ACTU

International

Ebola : l'évasion d'un patient fait craindre de nouveaux cas en RDC

Un patient testé positif au virus Ebola s'est enfui d'une clinique de Beni, en République démocratique du Congo (RDC), prenant le risque de contaminer d'autres personnes. 

Ebola : l'évasion d'un patient fait craindre de nouveaux cas en RDC Doble-d/iStock

  • Publié le 20.04.2020 à 16h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que la République démocratique du Congo (RDC) semblait sur le point de venir à bout de la deuxième plus grosse épidémie d'Ebola, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) redoute une nouvelle vague de contaminations après l'évasion d'un patient. Hospitalisé dans une clinique de Beni, un chauffeur de taxi moto âgé de 28 ans s'est enfui alors qu'il avait été testé positif.

Aucune information ne permet à ce jour d'expliquer cette fuite, ni même de connaître l'endroit où s'est rendu le patient. “Nous n'avons pas encore de détails (...) Les recherches sont en cours”, a déclaré Boubacar Diallo, un responsable de l'OMS. Son évasion intervient au moment où de nouveaux cas ont été détectés à deux jours de proclamer la fin de l'épidémie. 

Des nouveaux cas à 2 jours de la fin officielle de l'épidémie

Le 10 avril, un homme de 26 ans est décédé près de Beni après 52 jours sans nouveau cas. Les autorités sanitaires ont identifié “28 contacts” de ce patient, “dont 26 co-patients et deux prestataires de soins, parmi lesquels un est vacciné.”

Dans un communiqué, l'OMS explique que ce même jour, “trois nouveaux cas ont été confirmés – les deux premiers concernent des personnes mortes dans le village, le troisième est survenu chez quelqu’un qui a été contact avec l’une d’entre elles. Des recherches sont en cours pour retrouver la source de leur infection. Il est probable que de nouveaux cas vont apparaître.” 

Les autorités congolaises doivent désormais attendre de passer le cap des 42 jours (deux fois la période maximale d’incubation) sans nouveaux cas pour proclamer la fin de cette nouvelle épidémie qui a coûté la vie à 2 276 personnes. 

La rougeole et le choléra

En parallèle, le Congo fait face à ses premiers cas de Covid-19 (avec 25 décès pour 327 cas) et à des poussées épidémiques de rougeole et de choléra. Tous les efforts fournis pour contenir l'épidémie d'Ebola empêchent en effet les autorités d'être sur tous les fronts. 

Dans un récent rapport, le Fonds des Nations unies pour l’enfance explique que “les efforts et les moyens financiers déployés pour endiguer l’épidémie d’Ebola dans l’est du pays "ont détourné l’attention et les fonds auparavant accordés à des établissements de santé déjà affaiblis, qui font face à plusieurs maladies endémiques mortelles.”  

Une épidémie de rougeole a contaminé 332 000 personnes depuis le début de l'année 2019 : plus de 6 200 victimes ont été recensées, parmi lesquelles environ 85% étaient des enfants de moins de 5 ans. Trente-et-un-mille cas de choléra ont également été dénombrés, dont 45% étaient des enfants. “Environ 16,5 millions de cas de paludisme ont été recensés en 2019, entraînant près de 17 000 décès. Les enfants de moins de 5 ans sont les plus gravement touchés par la maladie.” 

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité