Publicité

QUESTION D'ACTU

Préconisé par l'Europe

Sauver 2500 vies chaque année sur la route avec eCall

Bruxelles rend obligatoire le eCall dans les voitures neuves à partir de 2015. Ce système appelle automatiquement le 112 en cas d’accident grave de la route. 2 500 vies par an pourraient être sauvées.

Sauver 2500 vies chaque année sur la route avec eCall SOUVANT GUILLAUME/SIPA

  • Publié 08.07.2013 à 15h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Le 112, numéro d'appel d'urgence est très peu connu des Européens ! En effet, d'après le baromètre européen 2012  publié récemment, seuls 27 % des Européens connaissent l’existence de ce numéro, accessible gratuitement à partir d'un téléphone fixe ou mobile dans chacun des 28 pays de l'Union.


Pourtant, tous les États membres sont normalement tenus de proposer ce service et de le promouvoir en affichant par exemple le numéro sur leurs véhicules de secours. Le 112 a vocation à être utilisé par les voyageurs étrangers qui ne connaissent pas les n° d’urgence du pays européen où ils se trouvent et par les utilisateurs français d’un portable dont le réseau est saturé car le 112 est prioritaire sur tous les autres appels. Au bout du fil, les opérateurs doivent pouvoir répondre dans toutes les langues, au besoin en faisant appel aux services d'un interprète. En France, où trois lignes de secours (15, 17 et 18) cohabitent, le 112 est basculé sur les pompiers ou sur le Samu, selon le département.


C'est dans ce contexte que la Commission européenne a adopté, il y a quelques jours, deux propositions visant à faire en sorte qu'à partir d'octobre 2015, tous les nouveaux modèles de voitures particulières et de véhicules utilitaires légers devront être équipés d'un service permettant de composer un numéro d'urgence en cas d'accident grave. Le système « eCall » se déclenche automatiquement dès que les capteurs embarqués détectent un accident grave. Ils indiquent alors où se trouvent le véhicule accidenté, même si le conducteur est inconscient ou incapable de téléphoner.

Pour M. Siim Kallas, vice-président de la Commission européenne et commissaire aux transports, « les propositions présentées aujourd’hui constituent une étape importante dans l'amélioration de la sécurité routière en Europe. L’an dernier, il y a eu 28 000 tués et 1,5 million de blessés sur les routes européennes. Lorsqu’un accident se produit, chaque minute compte pour porter secours aux blessés. La technologie eCall est susceptible de sauver des vies en réduisant considérablement le délai d’intervention des services de secours, et ce partout dans l’UE », confie-t-il.


En effet, selon la Commission européenne, le système eCall pourrait réduire les délais d’intervention des secours de 40 % dans les zones urbaines et de 50 % dans les zones rurales. Mais, aujourd'hui, seuls 0,7 % de tous les passagers dans l'Union européenne sont équipés de système d'appels d'urgence. Le coût d'une installation de l'outil eCall est estimé à moins de 100 euros par véhicule. Selon les estimations, cela permettrait d'économiser jusqu'à 2 500 vies par an et réduire la gravité des blessures de 10 à 15 %.

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité