Publicité

QUESTION D'ACTU

Fin de vie

Affaire Vincent Lambert : l'arrêt des soins a commencé ce lundi

L'arrêt des soins administrés à Vincent Lambert pour le maintenir en vie a commencé ce lundi matin. Comment vont se dérouler les prochains jours ?

Affaire Vincent Lambert : l'arrêt des soins a commencé ce lundi GORODENKOFF /ISTOCK

  • Publié 20.05.2019 à 12h30
  • |
  • |
  • |
  • |


"L’arrêt des traitements" et "la sédation profonde et continue" ont été "initiés ce matin", a indiqué le Docteur Sanchez, chef de service des soins palliatifs où se trouve Vincent Lambert, dans un mail adressé à la famille, selon l'AFP. "Dans cette période douloureuse, j’espère pour Monsieur Vincent Lambert que chacun saura ouvrir une parenthèse et se rassembler, auprès de lui, afin que ces moments soient le plus paisibles, intimes et personnels possible".

Cette décision, validée fin avril par le Conseil d’Etataprès une longue bataille judiciaire entre les membres de la famille, prévoit donc l'arrêt des machines destinées à l'hydrater et l'alimenter, ainsi que l'administration d'analgésiques "par précaution". Car même si son état neurovégétatif profond permet d'affirmer qu'il ne ressent aucune douleur, qui peut vraiment en être certain ? Victime d'un accident de voiture en 2008, ce dernier est plongé dans un état végétatif depuis plus de 10 ans et ne peut ni bouger, ni parler, ni déglutir.

"C’est des monstres !"

La question de son avenir a divisé les membres de sa famille avec d'un côté sa femme, une partie de ses frères et soeurs ainsi que son neveu qui souhaitent arrêter les traitements, et de l'autre, ses parents qui ont multiplié les recoursdepuis avril 2018 pour empêcher cette initiative. En vain. 

L’avocat des parents de Vincent Lambert a qualifié cette initiative de "honte", de "scandale absolu". "Ils n’ont même pas pu embrasser leur fils", a déclaré à l’AFP Maître Jean Paillot qui envisageait de déposer trois nouveaux recours ce lundi. "C’est des monstres ! Des monstres ! C’est des nazis !", a de son côté réagi la mère de Vincent Lambert, qui considère que son fils est lourdement handicapé et devrait être transféré dans un établissement spécialisé, malgré que son "état végétatif chronique irréversible" ait été confirmé par les experts.

Comment va s'éteindre Vincent Lambert ?

L'euthanasie étant interdite en France, "Vincent Lambert va mourir du fait qu’il n’aura plus aucun apport en aliments et en eau. Mais ce qu’il faut surtout garder à l’esprit, c’est qu’il ne souffrira pas. Ni de l’arrêt d’alimentation, ni de l’arrêt d’hydratation", explique sous couvert d'anonymat une experte au Huffington Post. "Le patient en fin de vie ne meurt pas de faim car il n’a pas faim, il ne meurt pas de soif car il n’a pas soif", précise à son tour le chef de l’unité de soins palliatifs d’un hôpital francilien.

Une dose minimale d'hydratation sera tout de même maintenue afin d'administrer les analgésiques et les sédatifs, mais Vincent Lambert devrait partir en quelques jours. Des soins d'hygiène et de confort lui seront bien entendu toujours apportés. "Le personnel soignant vérifiera qu’il ne manifeste aucun signe de douleur ou d’inconfort, qu’il n’a pas la bouche sèche. Il sera nursé, massé pour éviter les escarres. On ne va pas fermer la porte de sa chambre et attendre le décès", assure l'experte. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité