Publicité

QUESTION D'ACTU

Environnement

Inquiétudes sanitaires autour du bassin industriel de Lacq

Habitants, professionnels de santé et associations locales évoquent un excès de pathologies autour du site industriel de Lacq dans les Pyrénées Atlantiques. Santé Publique France annonce de nouvelles études.

Inquiétudes sanitaires autour du bassin industriel de Lacq iStock

  • Publié 12.05.2019 à 11h00
  • |
  • |
  • |
  • |


"Une surmortalité des personnes de moins de 65 ans pour toutes causes confondues et par cancer dans les zones les plus proches du site industriel de Lacq", c'est ce qu'avait montré une étude épidémiologique réalisée dans les années 2000 par l'université de Bordeaux. De quoi mobiliser les habitants et les élus locaux à proximité de ce bassin industriel né dans les années 1950 autour d'un gisement de gaz naturel et déclencher la saisine de Santé Publique France en 2015 pour évaluer l'opportunité de mettre en place une surveillance épidémiologique autour du site. 

"L'axe santé-environnement apparaît comme une préoccupation croissante"

Santé Publique France a développé une approche en plusieurs étapes: une étude des attentes et du contexte local, deux études épidémiologiques et une étude de santé déclarée. Les résultats de la première de ces études, celle concernant les attentes et le contexte local, ont été communiqués le 9 mai par Santé Publique France.

"L'axe santé-environnement apparaît comme une préoccupation croissante", souligne Santé Publique France qui précise que les riverains "expriment une certaine méfiance à l'égard des usines lorsque certains symptômes apparaissent comme des irritations, des troubles respiratoires, des nausées ou des troubles thyroïdiens".

Des excès de pathologies

Les professionnels de santé confirment en effet, selon le communiqué de Santé Publique France, qu'ils perçoivent parmi ceux qui vivent à proximité du site industriel du bassin de Lacq "un excès de pathologies respiratoires, digestives, hématologiques, thyroïdiennes touchant plus particulièrement les enfants et les personnes travaillant sur le site". Ces professionnels de santé ont déclaré à Santé Publique France qu'ils souhaitent "être mieux informés par les autorités sanitaires et les industriels sur la question des polluants et de leur impact sur la santé".

De leur côté, les syndicats et les médecins du travail affirment percevoir "un excès de tumeurs et de leucémies chez les salariés du bassin industriel" et évoquent "une sous-déclaration des salariés qui craignent pour leur emploi".

Une formation pour les professionnels de santé locaux

Les industriels, de leur côté, affirment que les résultats des mesures de qualité de l'air "ne présentent aucun signe inquiétant" et parlent d'une "amélioration globale" de la situation par rapport aux premières années d'exploitation du site en rappelant "l'amorçage d'opérations de dépollution et une diminution des rejets dans l'atmosphère".

"Suite à ces enseignements, un certain nombre de mesures vont être mises en oeuvre", annonce Santé Publique France: les pathologies rapportées par les riverains, les professionnels de santé et les associations ont été intégrées dans l'étude de morbidité en cours et une action de formation à destination des professionnels de santé locaux va être organisée.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité