Publicité

QUESTION D'ACTU

Cas rare

Un homme amputé partiellement du pénis après une érection de 48 heures

En Inde, un homme de 52 ans a subi une ablation du gland après un début de gangrène. 

Un homme amputé partiellement du pénis après une érection de 48 heures Pixygirlly/ISTOCK

  • Publié 09.04.2019 à 09h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Un Indien de 52 ans s’est rendu à l’hôpital après une érection de plus de 48 heures et a dû subir une amputation du gland après un début de gangrène. Son cas a été rapporté dans le British Medical Journal. 

Lorsqu'il arrive à l’hôpital de Delhi en Inde, les médecins lui posent un système de dérivation du flux sanguin pour permettre au sang de s’écouler et à son pénis de dégonfler. Cette technique est la plus répandue pour soigner les érections de longue durée, aussi appelée priapisme. Les médecins posent également un cathéter urinaire dans l’urètre et entourent le pénis d’un pansement compressif. En temps normal, les effets secondaires sont peu nombreux et peu dangereux.

Un gland gangréné

Pour cet homme, les choses se sont passées autrement. Le lendemain de cette opération bénigne, son gland avait noirci. Le patient a été transféré au service d’urologie d’un autre hôpital indien. Ils n’ont pu que constater le début de gangrène du pénis : les tissus n'étaient plus irrigués par le sang et étaient morts. Ils ont d’abord enlevé le cathéter de l’urètre et réalisé une incision de la vessie pour y insérer un autre cathéter. Cette technique diminue le risque d’infection, en comparaison à la pose d’un cathéter dans l’urètre. 

Le lendemain de l’opération, les médecins ont constaté que le gland avait encore noirci et qu’une ligne de démarcation s'était dessinée sur la peau le long du pénis. Les examens ne révèlent aucun problème dans le sang, ni à la vessie. La seule solution est l’amputation de la partie gangrénée afin d’éviter que le problème ne s’étende : le patient a donc subi une ablation du gland. Trois semaines après l’opération, il va mieux et sa plaie est saine. Pour l’équipe médicale qui l’a suivi, la gangrène semble avoir été provoquée par une conjonction de différents facteurs allant du cathéter dans l’urètre au pansement. 

Des cas rares 

Le priapisme est une affection rare, définie par une érection douloureuse durant plus de 4 heures. Elle doit être prise en charge en urgence, car elle peut avoir des conséquences graves, comme la gangrène dans ce cas précis. D’après des données citées par l’association française d’urologie, aux Etats-Unis, il y aurait 6,5 cas chaque année pour 100 000 habitants. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité