Publicité

QUESTION D'ACTU

Bon à savoir

Divorcer après 50 ans est mauvais pour la santé selon une nouvelle étude

En quittant leur compagne ou compagnon, les divorcés mettent parfois leur santé en danger. Ils seraient plus nombreux à fumer et à abandonner la salle de sport, en comparaison aux personnes qui restent mariées.

Divorcer après 50 ans est mauvais pour la santé selon une nouvelle étude mofles/iStock

  • Publié 31.05.2018 à 11h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus de 123 000 divorces ont été prononcés en France en 2015 selon l'Insee. C’est une situation pas toujours facile à vivre, qui a parfois même des répercussions sur la santé. Les scientifiques s’intéressent de plus en plus à ce phénomène. Des chercheurs de l’Université de l’Arizona mettent en avant deux facteurs explicatifs, les nouveaux divorcés auraient tendance à plus fumer et à faire moins de sport. Leurs résultats ont été publiés dans les Annals of Behavioral Medicine.

Au total, les chercheurs américains ont utilisé les données de 5786 personnes, dont 926 divorcées. Elles étaient toutes âgées de plus de 50 ans. Pour établir leurs résultats, ils ont étudié leur niveau d’exercice physique, leur fonction pulmonaire, leur niveau d’inflammation, leur lien avec le tabagisme et leur satisfaction auto-évaluée à l’égard de leur vie.  

Un risque de mortalité précoce plus élevé 

Les personnes divorcées ont tendance à déclarer une moins bonne satisfaction quant à leur vie. C’était particulièrement le cas pour les femmes. Pour les chercheurs, cela peut conduire à une baisse de l’activité physique et donc à un risque de mortalité précoce plus élevé. Les divorcés étaient aussi plus nombreux à fumer, et à avoir une santé pulmonaire plus mauvaise. Ils avaient 46 % de risques en plus de mourir au cours de l’étude, en comparaison aux autres participants toujours mariés. 

La perte du contrôle social du partenaire 

Les chercheurs n’ont pas étudié les causes de ces différences de comportement, mais Kyle Bourassa, l’un des auteurs, a sa théorie : "Le contrôle de l’état de santé par le partenaire pourrait jouer un rôle. Imaginons qu’un mari ou une femme ne fume pas, mais son partenaire si, il va sûrement essayer d’influencer le comportement de l’autre. Quand la relation se termine, nous perdons cet important contrôle social sur nos comportements de santé."

Evidemment, ces résultats ne sont pas valables pour tous les individus, pour certains au contraire, un divorce peut amener une meilleure qualité de vie. C’est le cas lorsque la relation n’était pas saine. D’autres recherches doivent aussi être menées pour savoir si ces résultats sont valables pour des divorcés jeunes.

Les enfants aussi concernés 

En 2017, une autre étude avait été menée pour analyser les conséquences d’un divorce sur la santé des enfants. Elle a montré que les enfants de parents divorcés étaient plus sujets aux infections. Cela concerne uniquement les cas où le divorce se passe mal. Le stress subi pendant l’enfance aurait donc un impact sur la santé de ces jeunes devenus adultes.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité