Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé cardiaque

Maladies cardiaques : les compléments alimentaires sont inefficaces pour réduire le risque

L’acide folique permettrait de réduire le risque d’attaque cardiaque, mais les autres compléments alimentaires n’auraient pas d’intérêt dans la prévention des maladies cardiaques. 

Maladies cardiaques : les compléments alimentaires sont inefficaces pour réduire le risque Farion_O/iStock

  • Publié 30.05.2018 à 09h25
  • |
  • |
  • |
  • |


Plus de la moitié des Français pense que les compléments alimentaires à base de vitamines ou minéraux peuvent prévenir ou ralentir certains problèmes de santé, selon une enquête menée en janvier dernier par OpinionWay auprès de 1000 personnes. Pourtant, peu d’études attestent de l’utilité réelle de ces compléments alimentaires.

Aux Etats-Unis, des chercheurs ont analysé les effets des vitamines et minéraux, pris en compléments, sur la santé cardiaque. Leurs résultats ont été publiés dans le Journal of the American College of Cardiology. Selon eux, les compléments alimentaires n’ont pas de réel intérêt dans la prévention du risque de maladie cardiaque, seul l’acide folique permettrait de réduire le risque d’arrêt cardiaque.

Seul l’acide folique a un intérêt  

Les chercheurs ont rassemblé les résultats de 179 études, publiées entre 2012 et 2017, menées sur l’usage des vitamines et minéraux en compléments alimentaires. Ils ont remarqué que les plus utilisés sont les multivitaminés, la vitamine D, le calcium et la vitamine C. Ceux-ci n’ont aucun intérêt dans la prévention des maladies cardio-vasculaires, des infections du myocarde ou des arrêts cardiaques, ni dans la réduction de la mortalité.

La vitamine B3 et les antioxydants auraient même des effets contre-productifs, leur consommation serait associée à une augmentation du risque de mortalité. L’acide folique est le seul à avoir un effet positif dans la prévention des troubles cardiovasculaires, il permettrait de réduire le risque d’attaque cardiaque d’environ 20%.

Une alimentation équilibrée pour réduire les risques  

Pour prévenir les risques, modifier son alimentation est important. Aux Etats-Unis, les autorités recommandent trois types de régimes : le régime méditerranéen, le régime végétarien et une alimentation faible en graisses saturées, en viande rouge et riche en fruits et légumes. L’Organisation mondiale de la santé reconnaît qu'une mauvaise alimentation fait partie des facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires.

Plutôt que de consommer des compléments alimentaires à base de vitamines et de minéraux, mieux vaut manger des fruits et légumes qui en contiennent naturellement. Il est aussi important de réduire la quantité de sel ingérée quotidiennement.

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mort dans le monde. Chaque année, elles font 140 000 victimes en France. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité