Publicité

QUESTION D'ACTU

Avancée médicale

La trachée d'une petite fille de 12 ans a été entièrement reconstruite et c'est un succès. Explications

En raison d'un rétrécissement congénital de la trachée (sténose trachéale), une reconstruction complète de cet organe a été réalisée chez une petite fille de 12 ans, à partir de ses propres tissus. Réalisée en 2014 par une équipe de chirurgie de l’hôpital Necker-Enfants Malades, à Paris, l'opération est un succès : aujourd'hui âgée de 16 ans, la jeune fille peut respirer et vivre normalement. Une première mondiale chez un enfant. 

La trachée d'une petite fille de 12 ans a été entièrement reconstruite et c'est un succès. Explications edwardolive/epictura

  • Publié 10.04.2018 à 11h52
  • |
  • |
  • |
  • |


C'est une première mondiale : une jeune patiente de 12 ans souffrant d’un rétrécissement congénital de la trachée et des bronches qui en partent (bronches souches) a bénéficié d’une reconstruction complète de cet organe en 2014 à partir de ses propres tissus. Le 5 avril dernier, ses médecins se sont réjouis dans le New England Journal of Medicine (NEJM) que la jeune fille, aujourd'hui âgée de 16 ans, puisse désormais respirer et vivre normalement. 

Opérée une première fois à 9 mois alors que son pronostic vital était engagé, la patiente a subi plusieurs autres opérations au cours de son enfance, qui lui avaient sauvé la vie, mais n’avaient pas permis de rétablir un calibre trachéal satisfaisant du fait de sa croissance. Et pour cause : si cette opération a été développée chez l’adulte en 2010 par des médecins de l’hôpital Marie Lannelongue et de l’institut Gustave Roussy, elle reste particulièrement complexe à réaliser chez l'enfant.

Une première mondiale

Finalement victime d'une dégradation respiratoire aiguë (potentiellement fatale) en 2014, les équipes de l'IGR, Marie Lannelongue et Necker-Enfant malades ont opéré en urgence la jeune adolescente. Comme le montrent les images de leur article, la trachée artificielle a été fabriquée avec le lambeau d’un muscle du dos de la patiente, recouvert de peau et renforcée grâce à des morceaux de cartilage prélevés sur ses côtes. Le tout a été cousu pour former un tube (et simuler la forme de la trachée). Puis le cylindre a été retiré une dizaine de jours après l'intervention. 

"En l’absence de techniques alternatives actuellement fiables (notamment celles faisant appel à la biothérapie cellulaire et tissulaire), cette première réussite mondiale apparaît comme une incontestable avancée dans la prise en charge des atteintes pédiatriques trachéales sévères et étendues", souligne l'AP-HP dans un communiqué

Une série de succès

Cette réussite n'est pas sans rappeler celle survenue à Toulouse l'année dernière. En février 2017, le CHU de Toulouse avait en effet réalisé la première greffe de trachée sur mesure au monde, à partir de scanners du patient. Cette première avait fait l’objet d’une publication dans l'American Journal of Respiratory and Critical Care Medicine.

L’équipe à l’origine de la greffe y détaillait la prise en charge d’un patient dont les voies respiratoires s'étaient rétrécies à la suite d’une transplantation pulmonaire. Les médecins ont réalisé un scanner, à partir duquel une modélisation 3D de la voie respiratoire a été produite. Puis la start-up AnatomikModeling a fabriqué un moule adapté à l’anatomie du volontaire. Il a permis de créer un modèle unique, à base d’un élastomère en silicone médical, qui a été implanté avec succès au CHU. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité