Publicité

QUESTION D'ACTU

Polémique

L'alcool est bon pour la santé et permet de vivre plus vieux ? C’est faux !

Une étude américaine publiée récemment montre que la consommation modérée d’alcool permettrait de vivre plus vieux. Largement relayée dans les médias et sur les réseaux sociaux, elle présente pourtant des limites scientifiques non négligeables. 

L'alcool est bon pour la santé et permet de vivre plus vieux ? C’est faux ! GeorgeRudy/iStock

  • Publié 11.03.2018 à 08h30
  • |
  • |
  • |
  • |


Deux verres de vin ou de bière par jour permet de vivre plus de 90 ans. C’est la conclusion d’une étude de l’université de Californie aux Etats-Unis: 18% de chances de vivre plus longtemps grâce aux boissons alcoolisées.

Ces résultats ont fait énormément réagir, mais plusieurs éléments méthodologiques montrent que cette étude a ses limites. 

Des personnes déjà âgées de 90 ans 

Les travaux s'inscrivent dans le cadre de la « 90+ Study » car ils ont été menés sur une population de 1600 personnes, âgée de plus de 90 ans. La co-auteure de l’étude, Claudia Kawas, l’a reconnu lors d’une conférence de presse : « Gardez en tête que je commence à étudier les gens lorsqu’ils ont déjà atteint l’âge de 90 ans. Je pense qu’il est très probable que les individus qui avaient une consommation excessive d’alcool étant plus jeune n’atteignent quasiment jamais cet âge ».

Des résultats parfois contradictoires

D’après cette étude, ces deux verres d’alcool quotidien auraient un impact plus bénéfique que le sport sur la longévité. Dans le même temps, leurs résultats montrent qu’une activité sportive pratiquée entre 15 et 45 minutes par jour diminue de 11% le risque de mort prématurée.

Des résultats parfois peu compréhensibles, comme le reconnaît le docteur Kawas: « Je n’ai aucune explication à cela, mais je crois fermement que la consommation modérée d’alcool améliore la longévité. »

Le vin, fréquemment au coeur de polémiques

Ce n’est pas la première fois que les bienfaits du vin font l’objet de débat et de désaccords scientifiques. Notamment du fait du « french paradox », les Français ont moins de maladie coronarienne que les habitants des pays du Nord de l’Europe ou que les Américains. Pourtant, en France, nous consommons des graisses saturés en quantité dans notre alimentation.

Ce serait, pour certains, la consommation de vin qui expliquerait ce paradoxe. En fait, le vin présente des bienfait, notamment grâce aux polyphénols contenus dans ses grains et à l’alcool créé grâce à la fermentation. Ils sont bons pour le système cardio-vasculaire, mais d’autres molécules présentes dans le vin sont intéressantes. Comme le resvératrol qui permettrait selon certaines recherches de bloquer la prolifération de cellules cancéreuses chez la souris.

Mais tous ces bienfaits sont à mettre en relation avec les nombreux dangers de l’alcool : accident de la route, dépendance, cancers, etc. D’après Santé publique France, l’alcool est responsable de 49 000 décès chaque année.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité