Publicité

QUESTION D'ACTU

Neuroscience

Selon une étude scientifique, déguster un verre de vin stimule le cerveau

D'après un neuroscientifique américain, les personnes qui prennent le temps de déguster un verre de vin dans les règles de l'art stimuleraient du même coup leurs neurones. 

Selon une étude scientifique, déguster un verre de vin stimule le cerveau SIPANY/SIPA

  • Publié 09.12.2017 à 18h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Il y a ceux qui boivent du vin comme n'importe quel autre alcool et ceux qui le dégustent avec délectation en identifiant tous ses arômes. Les fins amateurs de vin et les professionnels (oenologue, sommelier, caviste) se reconnaîtront probablement dans cette dernière description. D'après Gordon Shepherd, professeur en neurosciences à l'université de Yale (États-Unis), cette expérience pourrait également se révéler bénéfique pour le cerveau. 

Dans son ouvrage intitulé Neuroenology: How the Brain Creates the Taste of Wine ("Comment votre cerveau crée le goût du vin"), le scientifique explique que le fait de déguster un vin répond à un processus complexe qui stimule la matière grise. "Quand vous goûtez un vin, la manière dont votre langue déplace le vin dans votre bouche, et la façon dont votre nez réagit à l'arôme du vin, correspondent à un acte moteur complexe au niveau des neurones', a expliqué le Pr Sheperd au journal britannique The Independent. 

Une théorie à consommer avec modération

D'après le scientifique, le cerveau joue un rôle très important dans le déchiffrage du goût du vin, de la même manière que nos yeux perçoivent les couleurs. "Quand la lumière frappe nos yeux, cela active des systèmes dans le cerveau qui crée des couleurs. Le cerveau fonctionne de manière similaire en interprétant le goût ou la saveur du vin", explique-t-il dans son ouvrage.

Rappelons tout de même que le vin est, comme tout autre alcool, à consommer avec modération. Sans compter que l'éthanol, une molécule présente dans l'alcool (et donc dans le vin) agit sur les neurotransmetteurs et perturbe le fonctionnement du cerveau en cas de consommation excessive. 

Par ailleurs, cette stimulation de la matière grise décrite par le scientifique s'applique probablement également à la dégustation d'autres mets riches en saveurs (truffe, chocolat) qui, à l'instar du vin, implique un processus de réflexion gustative. En conclusion, vous gagnerez à déguster votre vin dans les règles de l'art, mais à condition de le faire avec modération. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité