Publicité

QUESTION D'ACTU

Commotion

Protocole commotion pour Kylian Mbappé. Forfait pour le match contre le Réal ? C’est un neurologue qui va prendre la décision…

La France amoureuse du football, donc de Kylian Mbappé, le petit prodige qui fait l’unanimité par son talent et sa gentillesse, a retenu son souffle après le choc extrêmement violent que lui a imposé lors d’une sortie très dangereuse le gardien de Lyon, Anthony Lopes. Un geste sans conséquences pour le portier. Une sanction immédiate pour l’attaquant parisien, qui après s’être péniblement relevé, a fait un malaise nécessitant sa sortie du terrain sur une civière et un « protocole commotion » dans les vestiaires.

Protocole commotion pour Kylian Mbappé. Forfait pour le match contre le Réal ? C’est un neurologue qui va prendre la décision… A Madrid le 14 février ? (efks)

  • Publié 23.01.2018 à 17h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Kylian Mbappé a été victime de ce que l’on appelle une commotion cérébrale. C’est-à-dire que son cerveau, fortement secoué dans le choc, a subi une sorte de court-circuit. Le plus souvent, cela provoque une perte de connaissance ou l’impression que l’athlète ne sait plus très bien où il est et ce qu’il fait. Le cas de Mbappé est une parfaite illustration d’un traumatisme où la sanction n’est pas immédiate. C’est d’ailleurs parce qu’il a apparemment fait un malaise ou mal répondu aux questions sur le bord du terrain que le médecin du PSG, le Dr Rolland, a tout de suite demandé son remplacement.

Il est probable qu’il ait subi, dans les vestiaires, ce qui est de plus en plus fréquent dans les matches de rugby, un protocole commotion.

Les conséquences de la commotion

Elle diminue la performance du joueur en quelques heures et augmente le risque de nouvelles blessures. Il y a surtout un effet cumulatif, sur les problèmes cérébraux, s’il y a une répétition dans les 48h, avec des conséquences potentiellement graves, voire vitales. C’est ce que l’on appelle le « syndrome du deuxième impact », qui justifie un éloignement des terrains pendant plusieurs semaines en fonction du stade de la commotion, donc surtout des signes dans les minutes qui ont suivi.

SCAT5

Ce protocole commotion est appliqué par un médecin de la fédération en présence du médecin du club. Il s’agit de quelques questions simples et de tests d’équilibre. A la moindre réponse négative, uniquement en rugby, car au football, toute sortie est définitive, le joueur doit arrêter le match et subir des examens complémentaires au plus tard dans les 48 heures ; 72 heures pour le football, comme le précise le SCAT5, le protocole de la Fédération Française de Football.

A Madrid le 14 février ?

Dans le cas de Mbappé, c’est un neurologue qui décidera de son retour à la compétition, après l’avoir examiné. Il est probable que celui-ci préconise un repos de 4 semaines, ce qui risque d’être limite pour sa participation au match de coupe d’Europe contre le Réal de Madrid prévu le 14 février. A moins qu’il ne juge que, compte tenu de la solidité du joueur, l’absence d’antécédents et la vérification qu’il n’y a pas eu vraiment de perte de connaissance, le jeune joueur puisse tenir sa place… Un dernier examen neurologique dans une dizaine de jours l'aidera à trancher.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité