Publicité

QUESTION D'ACTU

Autisme

Une nouvelle piste pour diagnostiquer précocement l’autisme

Une nouvelle étude montre qu’étudier la façon dont bouge un enfant permettrait de diagnostiquer des troubles du développement neurologique y compris l’autisme. 

Une nouvelle piste pour diagnostiquer précocement l’autisme garagestock/epictura

  • Publié 15.01.2018 à 15h00
  • |
  • |
  • |
  • |


Il n’existe pas de test médical pour diagnostiquer l’autisme, comme une prise de sang ou le dépistage génétique par exemple. Mais une nouvelle étude, publiée dans le journal Scientific Reports, propose une méthode plus précise que les précédentes qui étaient basées sur des critères subjectifs, comme un trouble du mouvement des yeux ou la répétition de gestes.

 Le mouvement, biomarqueur de l’autisme

 « Nous avons découvert que chaque personne a son propre ‘ADN de mouvement’ », explique Jorge V. José, l’un des auteurs de l’étude. Même les variations les plus imperceptibles dans le mouvement permettraient de détecter un trouble autistique. 

Pour mener cette étude, les chercheurs ont examiné la manière dont 70 volontaires bougeaient leur bras pour toucher un objet sur un écran. Ensuite, chacun s’est vu attribuer un score basé sur les fluctuations de vitesse de leur mouvement. Plus le score était bas, plus le risque d’autisme était élevé. Les chercheurs ont utilisé des capteurs à haute résolution et haute vitesse pour suivre des fluctuations invisibles à l’oeil nu.

 Parmi ces 70 personnes, 30 étaient déjà diagnostiquées autistes et âgées entre 7 et 30 ans. Présentes aussi dans le groupe, 15 personnes dites neurotypiques (c’est-à-dire ni autistes ni atteintes du syndrome d’Asperger) âgées entre 19 et 31 ans; six enfants neurotypiques et enfin 20 parents neurotypiques d’enfants autistes. 

 Prévenir le risque pour les parents 

 En menant cette étude, les chercheurs ont fait une découverte. Certains parents, sans trouble du développement neurologique, ont pourtant obtenu un score bas pendant l’essai. 

 Pour les scientifiques, cela pourrait permettre de détecter les risques chez les parents d’avoir des enfants autistes. Une hypothèse qui va faire l’objet d’une future étude. 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité