Publicité

QUESTION D'ACTU

Ordonnance postérieure

Levothyrox : la prescription de l'ancienne formule est limitée

Pour obtenir l'ancienne formule, les patients devront présenter une ordonnance postérieure au 14 septembre indiquant précisément le nom Euthyrox.

Levothyrox : la prescription de l'ancienne formule est limitée ALLILI MOURAD/SIPA

  • Publié 02.10.2017 à 12h26
  • |
  • |
  • |
  • |


Les malades de la thyroïde vont pouvoir retrouver l’ancienne formule du Levothyrox. Disponible en quantité limitée, l’ANSM a précisé que la délivrance de ce médicament serait conditionnée.

« Si une prescription doit être effectuée, elle devra impérativement être postérieure au 14 septembre 2017 et mentionner spécifiquement la spécialité "Euthyrox" pour pouvoir donner lieu à sa dispensation en pharmacie », a indiqué l’agence dans un communiqué de presse ce lundi. Si le nom de la spécialité est indiqué en toutes lettres, les pharmaciens ne devront pas substituer l'Euthyrox par un générique.

Par ailleurs, cette alternative à la nouvelle formule devra être réservée aux « patients qui continuent à rencontrer des effets indésirables avec la nouvelle formule », a ajouté l’ANSM. Ces mesures ont été mises en place car le médicament est disponible en faible quantité (130 000 boîtes de 100 comprimés de 8 dosages différents).


D'autres alternatives mi-octobre

Dans deux semaines, d’autres médicaments arriveront sur le marché. Mais cette diversification de l’offre ne signifie pas que la nouvelle formule du Levothyrox commercialisée par le laboratoire allemand Merck est de mauvaise qualité. La semaine dernière, la ministre de la Santé a qualifié le médicament d’ « excellent » et l'agence sanitaire assure qu'aucun défaut n'a été révélé lors des inspections réalisées dans le laboratoire.

Ainsi, la ministre et l’ANSM conseillent aux patients qui tolèrent bien la nouvelle formule du Levothyrox de ne pas changer de traitement. Elles rappellent également que les malades de la thyroïde ne devraient pas interrompre ou modifier leur traitement sans conseil de leur médecin.

Sur les trois millions de patients traités par Levothyrox, plus de 9 000 patients ont signalé un effet indésirable à l’ANSM. Plus d’une cinquantaine ont porté plainte.
 

Source : Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM)

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité