Publicité

QUESTION D'ACTU

Pots-de-vin présumés

Corruption : British American Tobacco sous le coup d’une enquête

En novembre, la BBC accusait le fabricant de tabac d’avoir versé des pots-de-vin à des responsables de l’OMS en Afrique. Une enquête est ouverte.

Corruption : British American Tobacco sous le coup d’une enquête Lester120/epictura

  • Publié 02.08.2017 à 18h24
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cigarettier British American Tobacco a-t-il graissé la patte à des responsables de la lutte contre le tabagisme ? En novembre 2015, un reportage de la BBC accusait la firme d’avoir versé des pots-de-vin à des émissaires de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en Afrique de l’Est. Quelques mois plus tard, une enquête a été ouverte.

Le fabricant de tabac, propriétaire des marques Lucky Strike, Dunhill, Kent et Rothmans, notamment, avait à l'époque démenti ces accusations. Ce mardi, il a annoncé faire l'objet d'une enquête concernant ses pratiques en Afrique.

Des responsables de l'OMS visés ?

Dans un bref communiqué, le groupe dit avoir été « été informé que le SFO a désormais ouvert une enquête formelle » pour « des allégations de mauvaises pratiques ». Le SFO (Serious Fraud Office) est l’organisme chargé de lutter contre la délinquance financière au Royaume-Uni.

L’instance a confirmé à l’AFP qu’elle « enquêtait sur des soupçons de corruption dans la conduite des activités de BAT, ses filiales et des personnes associées ». Aucune précision supplémentaire n’a été apportée.

Le reportage de la BBC mentionnait, pour sa part, des versements destinés à deux personnes liées à la Convention-cadre de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour la lutte anti-tabac (CCLAT). Une troisième serait un ancien membre de cette convention-cadre.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité