Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude britannique

Les experts anglais s'attaquent à la maigreur des mannequins

Les affiches de promotion pour la mode féminine mettent en scène des corps trop maigres. Les mensurations des hommes sont, elles, normales.

Les experts anglais s'attaquent à la maigreur des mannequins lucicatalin/epictura

  • Publié 03.05.2017 à 17h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Trop minces. Les modèles de mannequins féminins utilisés par les boutiques de mode renvoient une image du corps problématique du fait de leur maigreur, selon une étude de l’Université de Liverpool publiée dans la revue Journal of Eating Disorders. Le constat ne se retrouve en revanche pas chez les mannequins hommes.

Pour parvenir à cette observation, les auteurs ont étudié les modèles mis en avant dans les vitrines de magasins situés dans les rues principales de deux villes au Royaume-Uni. Les mensurations des mannequins hommes comme femmes ont été mesurées à l’aide d’échelles d’évaluation visuelle.

Insuffisance pondérale sévère 

Les chercheurs ont ainsi pu observer qu’en moyenne, le corps des mannequins féminins étaient représentatifs d’une insuffisance pondérale sévère. En d’autres termes, dans la plupart des vitrines, ces modèles étaient beaucoup trop maigres.

Ce qui n’est pas vrai pour les hommes. En moyenne, les mensurations des mannequins masculins étaient plus larges que celles des femmes ; seule une petite partie représentait une insuffisance pondérale.

« Parce que l’idéal de l’ultra-minceur encourage le développement d’une image de son propre corps problématique, notamment chez les jeunes, nous devons changer notre environnement pour réduire l’accent mis sur la valorisation de l’extrême maigreur », écrivent les auteurs.

Idéaux inappropriés

« Bien sûr, nous ne disons pas que le fait de changer la taille des mannequins dans les vitrines des grandes rues résoudra en soi les problèmes d’image » que certaines femmes ont de leur corps, expliquent les auteurs. Toutefois, ils estiment que ces affiches renforcent des idéaux inappropriés et inatteignables, ce qui risque d’augmenter la prévalence des troubles du comportements et, globalement, de nuire à la santé mentale.

En France, les législateurs ont adopté des dispositions pour encadrer l’extrême maigreur des mannequins - réels, cette fois. La loi santé impose d’ajouter une mention « photographie retouchée » dans les magazines, et exige que les top models passent une visite médicale. Pour celles qui veulent exercer en France, un indice de masse corporelle minimum est exigé.

Mais la loi n’est toujours pas entrée en application, faute de parution des décrets. Les députés à l’origine du texte et les acteurs qui ont milité en sa faveur craignent que le texte ne soit jamais voté d’ici la fin du mandat présidentiel, qui touche, de fait, à son extrême fin.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité