Publicité

QUESTION D'ACTU

Un mort par jour

L'OMS veut faire la chasse aux erreurs médicamenteuses

L’Organisation Mondiale de la Santé lance une initiative pour réduire de 50 % les erreurs médicamenteuses dans le monde.

L'OMS veut faire la chasse aux erreurs médicamenteuses alexkalina/epictura

  • Publié 31.03.2017 à 09h46
  • |
  • |
  • |
  • |


Aux Etats-Unis, elles tuent une personne par jour ; par année, 1,3 million de patients en font les frais. Les erreurs médicamenteuses sont un fléau sanitaire contre lequel l’OMS souhaite agir, avec un objectif fort : réduire de 50 % ces erreurs évitables et potentiellement graves dans tous les pays du monde, dans les cinq prochaines années.

L’agence onusienne perçoit dans ce mésusage des « faiblesses des systèmes de santé qui conduisent à des erreurs de médication et aux conséquences graves qui en résultent », explique-t-elle dans un communiqué. Elle propose ainsi des moyens d’améliorer la façon dont les médicaments sont prescrits, distribués et consommés, et de sensibiliser davantage les patients aux risques associés à une utilisation inappropriée des médicaments.

42 milliards de dollars

Tous les pays sont concernés, mais l’impact sur les populations diffère. Ainsi, les pays à revenu faible et intermédiaire ont des taux d’effets indésirables liés à la prise médicamenteuse similaires aux pays à revenu élevé. Toutefois, les conséquences sont « deux fois plus élevées en termes de nombre d’années de vie en bonne santé perdues » par rapport aux pays développés, précise l’OMS. Toutefois, beaucoup de pays manquent de données satisfaisantes, lesquelles seront recueillies dans le cadre de l’initiative.

L’OMS insiste sur la nécessité de cette démarche. Les erreurs médicamenteuses coûtent cher en vies humaines mais aussi en ressources financières. Leur coût est ainsi estimé à 42 milliards de dollars par an ou près de 1 % des dépenses totales de santé mondiale. « Prévenir ces erreurs permet d’économiser de l’argent et de sauver des vies ».

Tant les professionnels de santé que les patients peuvent commettre des erreurs qui entraînent ces dommages. L’ordonnance, la prescription, la distribution, la préparation, l’administration ou la consommation d’un médicament inapproprié ou d’une mauvaise dose sont autant d’étapes au cours desquelles le mésusage médicamenteux peut s’installer.

« Les erreurs de médication peuvent notamment être causées par la fatigue des professionnels de santé, le trop grand nombre de patients, les pénuries de personnel, la mauvaise formation et la mauvaise information donnée aux patients », liste l’OMS.

Les mesures prévues dans le cadre de l’initiative de l’OMS seront axées sur quatre domaines : les patients et le public, les professionnels de santé, les médicaments en tant que produits et les systèmes et les pratiques de médication.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité