Publicité

QUESTION D'ACTU

Syndrome de Brugada

Lisa Lee : son mari ne ronflait pas mais agonisait

Après l'avoir poussé hors du lit, Lisa Lee, a été horrifiée de découvrir son compagnon mort. Il a succombé à un arrêt cardiaque.

Lisa Lee : son mari ne ronflait pas mais agonisait MitaStockImages/epictura

  • Publié 23.02.2017 à 13h43
  • |
  • |
  • |
  • |


Agacée par ses ronflements, Lisa Lee, 25 ans, a chassé son mari, Lewis Little, hors du lit. Mais mal lui en a pris. Car le réveil a été terrible pour cette mère de famille d'Ashington, dans le nord de l'Angleterre.

Le lendemain, elle a en effet découvert le corps de son époux, lui âgé de 25 ans, gisant sur le sol, sans vie. « Au réveil, j'ai senti que les draps étaient humides. J'ai vite compris que quelque chose ne tournait pas rond. En allumant la lumière, j'ai vu que son visage était tout mauve. Il ne respirait plus », raconte-t-elle dans le tabloïd britannique The Sun.

On apprend ensuite que la jeune femme a immédiatement appelé les secours, en vain. Ces derniers n’ont pu que constater le décès de son mari. Lisa Lee a appris plus tard que les sons qu'elle avait perçu comme des ronflements étaient en fait les râles d'agonie de son mari !

Le syndrome de Brugada  

D'après les médecins, Lewis Little souffrait d'une maladie cardiaque rare qui provoque un rythme cardiaque anormal. Il s'agit du syndrome de Brugada qui se traduit généralement par une accélération du rythme cardiaque. Et d'après ces mêmes praticiens, les risques d’attaques cardiaques du jeune homme étaient très faibles.

Lewis et ses proches étaient ainsi confiants, d'autant plus qu'il fréquentait régulièrement l’hôpital pour avoir un suivi : « On nous disait que Lewis aurait une longue vie, heureuse et qu’il serait en bonne santé », confie Lisa Lee.

Celle-ci se retrouve désormais seule pour élever son petit garçon de deux ans. Mais la jeune femme a décidé de ne pas se laisser abattre. Elle compte désormais sensibiliser toutes les personnes qui souffrent du syndrome de Brugada afin qu'ils soient équipés d'un défibrillateur implanté, permettant de faire repartir un cœur après une attaque.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité