Publicité

QUESTION D'ACTU

250 infections

Grippe aviaire: 87 morts en Chine depuis un mois

Face à l’ampleur de l’épidémie, les autorités chinoises ont décidé de fermer les marchés des zones endémiques.

Grippe aviaire: 87 morts en Chine depuis un mois fotokon/epictura

  • Publié 18.02.2017 à 13h26
  • |
  • |
  • |
  • |


La grippe aviaire ne faiblit pas en Chine. En un mois, le virus a tué 87 personnes, ont annoncé les autorités. Les cas sont concentrés dans le centre-sud du pays, dans les deltas densément peuplés des fleuves Yangzi jiang et Pearl, entre Shanghaï et Hong Kong. Dans ces régions, l’hiver est doux et humide - un climat propice à la propagation du virus. Plus de 250 infections ont été décelées dans 16 provinces et régions.

La presse officielle rapporte vendredi que la Commission nationale de planification familiale et de santé nationale a ordonné la fermeture des marchés de volailles «  partout où la souche H7N9 de la grippe aviaire a été décelée », rapporte l’agence AP. Près de 300 marchés et abattoirs ont été fermés dans la ville de Suining, dans le sud-ouest du pays, où les autorités sévissent aussi contre les ventes de volailles sur le marché noir.

30 % des volailles contaminées 

Dans la troisième plus grande ville de Chine, Guangzhou, plus de 30 % des volailles vivantes vendues dans des marchés étaient porteuses du virus, a rapporté samedi la presse officielle. Les dirigeants locaux ont suspendu les transactions pendant trois jours pour essayer d’endiguer le problème.

Les autorités vont former des travailleurs de la santé afin de détecter et soigner la maladie. Elles demandent à la population d’éviter tout contact avec des volailles vivantes.

Infection par contact animal

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), la souche est toutefois moins virulente que la souche H5N1, qui a fait des centaines de morts à travers le monde depuis dix ans.

« La majorité des cas humains d’infection sont associés à des contacts directs avec des animaux ou des environnements contaminés, mais ils n’entraînent pas de transmission interhumaine efficace de ces virus. Il n’existe aucune donnée tendant à prouver que les virus grippaux aviaires ou les autres virus grippaux zoonotiques puissent être transmis à l’homme par des aliments convenablement cuits », précise l’agence sur son site. 

Chez l’homme, « la grippe aviaire et les autres grippes zoonotiques entraînent des manifestations pouvant aller de la conjonctivite bénigne à la pneumopathie sévère, et elles peuvent parfois entraîner la mort ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité