Publicité

QUESTION D'ACTU

Santé Publique France

Grippe : 14 300 décès de plus en deux mois

L'épidémie amorce son recul, mais elle a été particulièrement virulente. Plus de 14 000 décès supplémentaires ont été relevés ces 8 dernières semaines.

Grippe : 14 300 décès de plus en deux mois joruba75/epictura

  • Publié 09.02.2017 à 13h01
  • |
  • |
  • |
  • |


La grippe a démarré tôt et commence seulement son recul. Après 8 semaines de forte intensité, l’épidémie est sur le déclin en France. Dans son bulletin hebdomadaire, Santé Publique France note une baisse du nombre de consultations depuis une semaine dans nombre de régions. Cette accalmie est la bienvenue : depuis le début de l’épidémie, 1,8 million de Français ont vu leur médecin en raison d’un syndrome grippal.

La courbe descendante s’amorce dans toutes les régions de France. Mais certaines restent plus touchées que le reste du territoire. C’est le cas des Pays-de-la-Loire, des Hauts-de-France et du Grand-Est, où le nombre de consultations reste très élevé. L’épidémie aura d’ailleurs été particulièrement virulente au regard de nos voisins européens.


Source : Santé Publique France

1 190 cas graves

L’année 2016-2017 se démarque par un nombre élevé de cas graves. Parmi les personnes qui se sont présentées aux urgences à cause de la grippe, 17 % ont été hospitalisées. A l’heure actuelle, 1 190 cas sérieux ont été signalés aux autorités sanitaires. Le rythme est moins soutenu depuis le début de l’année. Selon Santé Publique France, la majeure partie des complications a été observée au cours du mois de décembre. Mais l’agence note un « petit rebond » des hospitalisations chez les adultes et les enfants de moins de 5 ans depuis début février.


Dans l’ensemble, la moyenne d’âge des patients admis en réanimation reste « particulièrement élevée » en cette saison. En effet, 68 % des malades sont âgés de 65 ans et plus. Les résidences pour personnes âgées, notamment, paient le prix d’un virus (H3N2) qui attaque plus férocement les très jeunes et les plus vieux.

La vaccination aurait permis d’éviter ces complications. Mais seuls 47 % des patients admis en réanimation avaient choisi de se protéger de la grippe de cette manière. Or, 9 sur 10 avaient un profil à risque et auraient pu obtenir le vaccin sans avancer de frais. Alors que la fin de l’épidémie se profile, le bilan est meurtrier. L’excès de mortalité est estimé à 14 300 décès. 


Source : Santé Publique France

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité