Publicité

QUESTION D'ACTU

Alternative à la perruque

Cancer : une fausse frange pour soigner son look

Avec sa marque les Franjynes, Julie Meunier veut montrer qu'il est possible de rester féminine malgré les conséquences des traitements.

Cancer : une fausse frange pour soigner son look Photos Instagram Feminity & Jy

  • Publié 05.02.2017 à 10h57
  • |
  • |
  • |
  • |


« Pendant cette parenthèse désenchantée, il est plus que possible de rester belle et féminine », assure Julie Meunier, 29 ans et atteinte d’un cancer du sein. La blogueuse se bat contre la maladie depuis un an et demi. Elle a subi 24 séances de chimiothérapie, 2 opérations ainsi que 40 séances de radiothérapie. Et pendant 10 ans, elle devra bénéficier d’une hormonothérapie.

Des traitements lourds qui provoquent la chute de ses cheveux, de ses sourcils et mettent sa peau à rude épreuve… Face à tous ces effets secondaires, la jeune femme a créé un blog, Feminity & Jy, pour partager ses astuces beauté et bien-être pour aider les autres malades du cancer.

Comme de nombreuses femmes, Julie opte pour la perruque. Mais cette option ne lui convient pas. « J’avais l’impression d’enfiler un bonnet tous les matins », explique-t-elle. Elle se tourne alors vers les turbans auxquels elle associe des fausses franges. Elle imagine 7 nouages différents. Un pour chaque jour de la semaine.
« En nouant mes turbans, j’ai pu retrouver la sensation de me coiffer tous les matins. Les nouages ont été thérapeutiques pour moi. Grâce à eux je n’ai pas souffert de la perte de mes cheveux », confie la jeune femme qui continue à se coiffer avec ses turbans alors que ses cheveux commencent à repousser.

Les Franjynes et franjynettes

Pour en faire bénéficier un grand nombre de malades, Julie Meunier a alors décidé de lancer sa marque, les Franjynes pour les adultes et les Franjynettes pour les petites filles. Celle-ci se compose de 6 franges de couleur différente (blond, brun, chatain, poivre & sel, roux & blanc) et de turban aux matières nobles « pour envelopper le crâne de douceur ».
Grâce à une campagne de financement participatif, elle a réussi à collecter plus de 35 000 euros et pourra concrétiser son projet très bientôt.

La gamme adulte devrait coûter 50 € pour la frange et 40 € pour le turban, et celle pour les enfants coûtera quelques euros de moins (40 € la frange & 30 € le turban). Les franges seront évolutives en fonction de la repousse des cheveux. « Nous n’avons plus de cheveux alors faisons preuve d’extravagance », lance avec le sourire la blogueuse.

 

 

 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité