Publicité

QUESTION D'ACTU

Plus jeune patient au monde

AVC : un bébé de 9 jours traité avec succès

C’est un cas unique que rapportent les médecins de Fargo (Etats-Unis). Un nourrisson de 9 jours a été sauvé d’un AVC grâce à des médicaments et un stent de nouvelle génération.

AVC : un bébé de 9 jours traité avec succès Naypong/epictura

  • Publié 13.01.2017 à 11h39
  • |
  • |
  • |
  • |


Le cas est rare et gravissime. Heureusement pour ce jeune patient, il n’a pas été mortel. Et pourtant, à seulement neuf jours d’existence, un nourrisson américain a frôlé la mort. C’est l’intervention d’une équipe de neurochirurgiens qui a permis de le maintenir en vie. Ce cas, unique à ce jour, est détaillé dans Pediatric Neurosurgery. L’affaire se déroule au Sanford Brain and Spine Center de Fargo (Etats-Unis).

9 jours après sa naissance, le nourrisson est amené à l’hôpital dans un état inquiétant. Son état se dégrade rapidement et le bébé tombe dans le coma. Un paramètre qui augmente sérieusement ses risques de décès. Les cas similaires sont associés à un mauvais pronostic dans 50 % des cas. L’AVC dont le nouveau-né souffre est de type ischémique : un caillot bouche une artère qui alimente le cerveau. Un profil rare et grave.

Une stratégie agressive

L’équipe de neuro-chirurgiens a donc employé les grands moyens pour dissoudre le caillot. Toujours dans le coma, le nourrisson a reçu des médicaments thrombolytiques, destinés à fluidifier le sang. Dans le même temps, un stent de dernière génération a été placé pour retirer le caillot mécaniquement. « A cause de la sévérité de ce cas, il était nécessaire que l’équipe de neurochirurgiens étudie une approche plus agressive, afin d’offrir au nouveau-né les meilleures chances de survie », explique Alexander Drofa, qui a participé à l’intervention.

L’opération est un succès : l’état de santé de l’enfant n’est plus critique et son fonction cérébrale semble préservée. « Nous pensons qu’il s’agit du plus jeune patient souffrant d’AVC dans le monde qui ait été traité, avec succès, à l’aide d’un stent retriever et de médicaments », se félicite Alexander Drofa. De fait, l’extraction mécanique des caillots est extrêmement rare chez l’enfant dans la mesure où ce public souffre rarement d’AVC.

Il existe tout de même quelques précédents. La littérature fait mention d’une thrombectomie réalisée chez un garçon de 3 ans et de l’utilisation de thrombolytiques chez un adolescent de 16 ans.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité