Publicité

QUESTION D'ACTU

Revalorisation des salaires

Polyclinique de l'Ormeau : 60 jours pour sortir de la crise

La polyclinique de l'Ormeau de Tarbes s'oriente peut-être vers la fin de la grève. En cours depuis 59 jours, elle vise à améliorer les salaires du personnel de l'établissement.

Polyclinique de l'Ormeau : 60 jours pour sortir de la crise Capture d'écran Google Street View

  • Publié 07.01.2017 à 00h13
  • |
  • |
  • |
  • |


La situation semble s’apaiser à la polyclinique de l’Ormeau (Tarbes, Hautes-Pyrénées). En grève depuis le 8 novembre, le personnel est parvenu à un accord avec la direction, annoncent plusieurs médias régionaux. La revalorisation des salaires, au cœur de la colère, a été obtenue. La direction de l’établissement a accepté la proposition du médiateur nommé par la préfecture.

Il aura fallu près de 60 jours pour parvenir à un accord entre les deux parties. Les grévistes – 60 % du personnel selon la CGT – réclamaient une revalorisation salariale et la mise en place de primes annuelles. Ils se plaignaient aussi des conditions pénibles de travail. L’établissement de 9 000 salariés « gagne beaucoup d’argent et préfère mieux rémunérer ses actionnaires, plutôt que de donner des salaires décents et assurer des conditions de travail dignes à ses salarié.e.s », dénonce la CGT dans un communiqué.

500 euros de prime en 2016

La médiation mise en place par la préfecture du département a fini par rassembler les deux parties. L’affaire était pourtant mal engagée : le syndicat a été jusqu’à adresser une lettre ouverte à la ministre de la Santé, Marisol Touraine. Mais la proposition présentée ce 3 janvier a su contenter salariés et membres de la direction. Si l’accord est confirmé, la grève prendra fin. C’est en tout cas le souhait de la direction de l’établissement.

Sur le plan financier, l’accord augmente d’un peu plus de 8 % la rémunération annuelle garantie. Il propose aussi une prime de 500 euros pour l’année 2016, qui passerait à 800 euros par an à partir de 2017. Cette proposition reprend la somme avancée par le préfet de la région. Le médiateur a également émis des recommandations sur l’organisation du travail, selon La Dépêche.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité