Publicité

QUESTION D'ACTU

Analyse ADN

Grippe aviaire : comment les virus sont arrivés en France

L'analyse génomique des virus détecté chez des canards du Pas-de-Calais et du Tarn révèle que la France doit lutter contre 2 virus différents et 2 voies d'introduction. 

Grippe aviaire : comment les virus sont arrivés en France PetroP/epictura

  • Publié 06.01.2017 à 18h47
  • |
  • |
  • |
  • |


La grippe aviaire donne du fil à retordre aux autorités françaises. Pour tenter d’enrayer l’épidémie de grippe aviaire qui frappe les élevages du Sud-Ouest depuis fin décembre, près d’un million de canards vont être abattus entre le 5 et le 20 janvier.

Une mesure radicale imposée par l’agressivité de l’épizootie. En quelques semaines, 95 foyers dans le Sud-Ouest ont été signalés, ainsi que 5 foyers dans la faune sauvage.
Mais jusqu’à maintenant, les experts ignoraient comment le virus H5N8 hautement pathogène pour les volailles est arrivé sur le territoire. L’interrogation est d’autant plus que grande que les cas ont été observés dans le Pas-de-Calais et à des centaines de kilomètres plus bas dans la région du Sud-Ouest.


Deux portes d'entrée

En effet, fin novembre, un canard sauvage a été retrouvé mort dans le Pas-de-calais avant que 2000 canards sur un élevage de 5 000 succombent à la grippe aviaire. L’analyse de ces deux souches réalisée par l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) révèle qu’elles n’ont pas la même origine. Dans le Nord de la France, les canards auraient été infectés par un virus H5N8 détectés dans le Nord de l’Europe alors que les palpimèdes du Sud-Ouest ont été contaminés par un virus détecté en Croatie.

Pour l’autorité sanitaire, « ces premiers résultats suggèrent que l’Influenza aviaire hautement pathogène H5N8 a été introduit en France par deux voies migratoires différentes ». Autrement dit, les différents cas signalés en France n’ont pas été causés par le même virus et n’ont pas la même origine. Il y a donc deux virus et deux voies d’introduction en France.

Pour l’heure, les experts vétérinaires n’ont pas encore identifié la cause exacte de ces cas. Les soupçons se portent surtout autour des oiseaux migrateurs. Ils n’écartent pas non plus la possibilité que des animaux d’élevage aient été transportés alors qu’ils étaient porteurs du virus. Si cette hypothèse venait à être confirmée, cela signifierait que les mesures strictes de biosécurité appliquées depuis la précédente épidémie de 2015 n’ont pas été respectées.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité