Publicité

QUESTION D'ACTU

Sondage dans 23 pays

Cancer de la peau : 4 personnes sur 10 ne se protègent pas du soleil

88 % des habitants de la planète connaissent les risques du soleil pour la peau. Plus rares sont ceux qui développent les mesures de prévention adaptées.

Cancer de la peau : 4 personnes sur 10 ne se protègent pas du soleil katia26/epictura

  • Publié 06.01.2017 à 11h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Impeccables sur la théorie, moins consciencieux sur la pratique. En matière de cancers de la peau, la population mondiale a encore des efforts à faire. Un sondage réalisé dans 23 pays, et publié dans le Journal of the European Academy of Dermatology & Venerology, le révèle ce 5 janvier. Sur le domaine de la prévention aussi, de fortes inégalités séparent les Etats : tous n’ont pas conscience des risques du soleil.

Dans l’ensemble, 88 % des sondés l’admettent : l’exposition excessive ou sans protection au soleil favorise le développement d’un cancer de la peau. Un score honorable puisque 20 000 citoyens de la planète ont été interrogés. 

Peu de dépistages

De fait, les niveaux de connaissance sont extrêmement variables en fonction des pays. Russes, Mexicains et Italiens pèchent par une mauvaise prise de conscience. A l’inverse, Australiens, Irlandais, Brésiliens et Grecs parviennent à identifier les six facteurs de risque de cancer cutané : exposition au soleil dans l’enfance, coups de soleil sévères dans l’enfance, manque de protection, peau claire, nombre de grains de beauté, usage d’UV artificiels.


De bonnes connaissances, certes, mais les pratiques laissent à désirer. Seule la moitié des répondants se rend régulièrement chez le dermatologue afin de réaliser un dépistage. Aux Etats-Unis, moins d’une personne sur cinq le fait. Cet examen est pourtant précieux puisqu’il permet de détecter tôt les lésions cutanées. Et comme le soulignent le auteurs, « le pronostic reste mauvais pour la plupart des patients avec un cancer avancé ». Les chiffres le confirment. Chaque année, 55 000 décès sont à déplorer.

Les réflexes de protection sont tout aussi inquiétants. 4 sondés sur 10 ne se protègent pas lors des vacances d’été. « C’est un véritable coup de semonce pour le monde », juge Adam Friedman, qui signe cette étude. Certaines catégories sont plus prudentes. Les femmes, les catégories socio-professionnelles supérieures ont davantage tendance à développer les bons réflexes.

Casquettes, T-shirts et lunettes

Parmi les mesures de prévention citées par les sondés, le recours à un écran solaire arrive en tête avec l’usage de lunettes de soleil. Mais les pratiques varient fortement en fonction de la zone géographique concernée. Australiens et habitants de l’Europe du Sud sont les plus nombreux à se protéger. Au pays des kangourous, rester à l’ombre, porter un chapeau et des vêtements couvrants sont les méthodes privilégiées. Les Européens préfèrent se couvrir d’écran solaire tandis que les Sud-américains recherchent l’ombre.

Pour les auteurs, ces informations sont utiles à des fins de prévention. « Ces données suggèrent que les campagnes doivent être ciblées vers les populations à risque – particulièrement en fonction de l’âge, le genre, la couleur de peau et même le pays », estime Sophie Seite, directrice scientifique de La Roche-Posay, qui a participé aux sondages.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité