Publicité

QUESTION D'ACTU

Risque de fausses routes

Uvestérol D : comment bien utiliser les pipettes des médicaments

De nombreux parents s'interrogent sur les risques associés aux médicaments pédiatriques sous forme liquide, après le décès d'un bébé de 10 jours qui venait de recevoir de l'Uvestérol D.

Uvestérol D : comment bien utiliser les pipettes des médicaments imagepointfr/epictura

  • Publié 05.01.2017 à 17h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans les pharmacies de ceux qui ont de jeunes enfants, les médicaments liquides et les pipettes doseuses encombrent les étagères. Des produits que les parents pourraient craindre, après le décès d’un bébé de 10 jours causé par l’administration de l’Uvestérol D.

Cette solution buvable huileuse est donnée aux nouveau-nés et enfants de moins de 5 ans pour traiter ou prévenir les carences en vitamine D. Depuis plus de 10 ans, des cas de fausses routes et de malaises vagaux liés au mode d’administration par pipette ont été signalés à l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). Des signalements qui avaient conduit le laboratoire Crinex à revoir sa formule et changer sa pipette en 2014.


Un risque inhérent aux médicaments

Malheureusement, il semble que ces modifications n’ont pas suffit à rendre ce médicament plus sûr. Face au décès du nourrisson, le premier imputé à ce médicament, l’autorité sanitaire a donc décidé de suspendre sa commercialisation et demandé aux professionnels de santé de prescrire les vitamines D présentées sous forme de goutte.s

« Le risque de fausse route existe avec tous les médicaments donnés par pipette, relève le Dr François-Marie Caron, pédiatre au CHU d’Amiens (Somme). Mais contrairement au paracétamol ou aux autres médicaments prescrits occasionnellement, l’Uvestérol est donné tous les jours à des tout-petits, ce qui multiplie les risques. » En effet, de 0 à 18 mois, tous les bébés reçoivent une dose quotidienne de vitamine D.


Les bons gestes

Normalement, tous les parents doivent apprendre à délivrer ce médicament à leur enfant à la maternité. Les puéricultrices expliquent notamment qu’il doit être donné avant le biberon ou la tétée, à un enfant placé en position semi-assise comme celle pour boire le biberon. La pipette doit être placée entre la gencive et la joue pour que le produit ne s’écoule pas directement dans la gorge. « Il faut vraiment pousser tout doucement sur la pompe et laisser le bébé téter », précise le pédiatre. Des gestes à adopter pour tous les solutions buvables délivrées par pipette doseuse.

En outre, il est très important d’utiliser les dispositifs vendus avec le médicament pour limiter les erreurs de dosage. Avec le slogan, « ne vous mélangez pas les pipettes », l’ANSM a rappelé aux parents que ces instruments de dosage ne sont pas interchangeables. En effet, selon la viscosité et la densité du produit, les mesures sont différentes. Les laboratoires développement donc leurs outils de dosage en fonction du médicament. Ainsi pour ne plus se tromper entre les dizaines de pipette qui se chamaillent dans les tiroirs, les professionnels de santé conseillent d’attacher les pipettes et les cuillères doseuses aux sirops, antibiotiques ou paracétamol qui vont avec.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité