Publicité

QUESTION D'ACTU

Aux Pays-Bas

FIV : 26 femmes auraient été victimes d'une erreur d'insémination

Une enquête est lancée après la FIV peu scrupuleuse de 26 couples. Les ovocytes fécondés sont peut-être entrés en contact avec des mauvais spermatozoïdes.

FIV : 26 femmes auraient été victimes d'une erreur d'insémination Burgstedt/epictura

  • Publié 28.12.2016 à 17h00
  • |
  • |
  • |
  • |


L’erreur de manipulation est passée inaperçue pendant plus d’un an. Ce 27 décembre, le Centre médical universitaire d’Utrecht (Pays-Bas) a lancé une enquête interne. L’incident à son origine n’est pas banal : entre avril 2015 et novembre 2016, les fécondations in vitro (FIV) ont été réalisées dans des conditions douteuses. 26 couples pourraient en faire les frais.

L’UMC préfère parler d’une « erreur de procédure ». Pour les femmes concernées, cette expression pourrait relever de l’euphémisme. Car cet impair concerne leur grossesse. Le centre médical pratique une forme de FIV appelée ICSI, qui consiste en l’injection d’un seul spermatozoïde dans l’ovocyte. Mais d’autres spermatozoïdes sont entrés en contact avec les ovocytes préparés. L’explication est plutôt surprenante : la direction évoque « un geste qui ne correspond pas aux procédures habituelles ».

Des activités réduites

Les femmes pourraient donc être enceintes d’un homme qui n’est pas leur partenaire… mais un autre patient de l’UMC d’Utrecht. « Ce risque est faible mais il ne peut être écarté », souligne un communiqué de presse.

La bavure n’est pas récente. A tel point que certaines des femmes concernées ont déjà accouché et d’autres mènent leur grossesse en ce moment même. Des embryons ont également été cryogénisés. Les femmes qui n’ont pas encore été inséminées auront la possibilité de les remplacer par d’autres, qui auront cette fois subi un traitement conforme.

L’UMC d’Utrecht a également annoncé la réduction de ses activités. Seuls les gestes dont la fiabilité est certaine peuvent être réalisés. Un plan d’amélioration des pratiques a été rédigé afin d’améliorer le respect des règles. L’affaire est remontée jusqu’à l’Inspection sanitaire néerlandaise, qui s’est vue remettre un rapport.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité