Publicité

QUESTION D'ACTU

Etats-Unis

Zika : un premier cas autochtone au Texas

Une femme aurait été infectée par le virus Zika au Texas. C'est le deuxième état des Etats-Unis à avoir identifié des cas de transmission locale du virus, après la Floride. 

Zika : un premier cas autochtone au Texas U.S. Air Force photo/Master Sgt. Brian Ferguson/Flickr

  • Publié 29.11.2016 à 11h49
  • |
  • |
  • |
  • |


Le Texas, état du Sud des Etats-Unis, a identifié son premier cas de transmission locale du virus Zika. Un nouveau cas autochtone dans ce pays qui rappelle que le virus continue de circuler bien qu’il ne représente plus « une urgence de santé publique de portée internationale » selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Les autorités sanitaires texanes et américaines ont annoncé qu’il s’agissait d’une femme qui n’a pas voyagé dans des pays où circule actuellement le virus Zika. Elle n’aurait pas non plus eu de rapport sexuel avec un homme infecté.

« Même si la saison des moustiques touche à sa fin, les vecteurs du Zika peuvent encore le propager dans plusieurs régions du pays, a souligné Tom Frieden, directeur des Centres américains de Contrôle et de prévention des maladies. Le Texas fait ce qu’il faut en augmentant la surveillance locale, en attrapant et testant les moustiques dans la zone de Brownsville (commune où le cas a été recensé). »

Le Texas est le deuxième état des Etats-Unis a enregistré une transmission par des moustiques après la Floride qui recense 238 cas autochtones. Une contamination à laquelle s’attendaient les autorités puisque le Texas est à un état frontière avec le Mexique.


Le virus inquiète toujours

En Amérique du Sud justement, le virus Zika continue à inquiéter les populations. Au Brésil, pays le plus touché, les autorités ont jugé la décision de l’OMS prématurée et décidé de maintenir « l’alerte maximum jusqu’à ce que le suivi de la situation nous donne toute tranquillité ». Car, les nouvelles apportées chaque semaine par le ministère de la santé ne sont pas réjouissantes : 2 159 enfants sont atteints de microcéphalie dans le pays depuis le début de l’épidémie. Et de nombreux autres souffrent de malformations cérébrales sévères, de cécité ou de troubles de l’audition.

Depuis 2015, le virus Zika s’est propagé à 73 pays, en grande majorité en Amérique du Sud et dans les Caraïbes. Une vingtaine d’entre eux ont fait état d’un nombre inhabituel de microcéphalie mais également du nombre de malades atteint du syndrome de Guillain-Barré. Des conséquences qui pourraient être la partie émergée de l’iceberg, redoutent les spécialistes.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité