Publicité

QUESTION D'ACTU

Spermatozoïdes infectés

Zika : les Américains exposés devraient attendre six mois pour procréer

Les autorités sanitaires américaines recommandent aux couples souhaitant avoir un enfant d’attendre au moins six mois après la dernière exposition des hommes à Zika.

Zika : les Américains exposés devraient attendre six mois pour procréer SERGE POUZET/SIPA

  • Publié 01.10.2016 à 11h58
  • |
  • |
  • |
  • |


Les Etats-Unis revoient leurs conseils auprès des couples et des futurs parents, concernant l’épidémie de Zika. Les hommes infectés, ou exposés par piqûre de moustique dans une zone à risque ou par une relation sexuelle non protégée, doivent attendre au moins six mois après le début des symptômes ou de l’exposition avant toute relation sexuelle non protégée, surtout si elle est réalisée dans un but procréatif. Pour les femmes, cette durée ne change pas et est évaluée à 2 mois.

Ces nouvelles recommandations des Centers for disease control américains (CDC) s’appuient sur de récentes études montrant que le virus peut être actif dans les spermatozoïdes jusqu’à six mois après le début de la maladie. C’est pourquoi les CDC appliquent les mêmes recommandations à tous les couples dont les hommes auraient pu être infectés dans les 59 pays et territoires américains exposés.


Préservatifs et contraception féminine

« Les couples possiblement exposés à Zika, dont les femmes ne sont pas enceintes et qui ne planifient pas de grossesse, doivent utiliser un préservatif ou s’abstenir de relations sexuelles pendant les durées respectivement décrites s’ils veulent minimiser leurs risques de transmission sexuelle du virus », peut-on lire dans le communiqué des CDC.

« Il est conseillé aux femmes en âge de concevoir qui auraient pu être exposées, ou prévoient qu’elles pourraient l’être, et qui ne planifient pas de grossesse, d’utiliser consciencieusement les méthodes contraceptives les plus efficaces, de manière continue », ont-ils ajouté.

Les Etats-Unis exposés par leurs territoires outre-mer

Les autorités sanitaires insistent sur le fait que les infections par le virus Zika prennent des formes asymptomatiques, et que ces recommandations s’appliquent à tous, malades ou non. Dans les pays où Zika est endémique, une partie non négligeable de la population pourrait être infectée sans développer de symptômes. Tous les Américains ayant voyagé dans toute zone où une transmission locale a été relevée doivent donc observer ces recommandations.

Une grossesse déclenchée avant le terme de cette période d’attente pourrait engendrer des malformations chez l’enfant. En particulier, les fœtus de mères infectées présentent des microcéphalies, un retard de développement majeur du cerveau et de la boîte crânienne.

Les zones endémiques du virus sont aux portes des Etats-Unis, par sa situation géographique proche de l’Amérique du Sud, et par ses territoires outre-mer où le virus est présent. Le secrétariat d’Etat à la santé a rapporté au 28 septembre 3.625 cas sur le territoire continental, surtout dans le Sud-Est du pays, et 25.600 cas de Zika aux Etats-Unis et dans ses territoires.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité