Publicité

QUESTION D'ACTU

Etude sur 2000 adolescents

E-cigarette : un risque plus élevé de troubles respiratoires

Le vapotage est associé à une augmentation du risque de symptômes respiratoires, selon une étude menée sur 2000 adolescents.

E-cigarette : un risque plus élevé de troubles respiratoires leszekglasner/epictura

  • Publié 21.11.2016 à 18h42
  • |
  • |
  • |
  • |


Dans le sevrage tabagique, toutes les études confirment l’efficacité de la vapoteuse, bien moins nocive que le tabac. Mais quelle est la toxicité exacte de la e-cigarette, si on ne la compare pas au tabac ? Quel impact a-t-elle sur la santé des vapoteurs ? A cela, les réponses ne peuvent être tranchées, tant la science tâtonne encore sur le sujet.

Une nouvelle étude suggère toutefois que la vapoteuse pourrait être néfaste pour la santé pulmonaire si on la compare à de l’air pur et non à du tabac. Les travaux ont été menés par l’Université de Californie sur 2086 adolescents, interrogés à travers des questionnaires. Les résultats sont publiés dans le Journal of Respiratory and Critical Care Medicine, la revue de la société américaine thoracique.

Toux, bronchite...

Les auteurs ont divisé les participants en plusieurs groupes. Le premier, constitué d’adolescents n’ayant jamais vapoté (76 % de l’ensemble des participants), servait de groupe contrôle. Le deuxième groupe rassemblait les ex-vapoteurs ayant arrêté depuis au moins un mois (14,4 % des volontaires), et le dernier réunissait les vapoteurs actuels (9,6 %).

Or, selon les chercheurs, le vapotage était significativement associé à une augmentation du risque de troubles respiratoires tels que la toux persistante, la bronchite, la congestion et le flegme.

Dans le détail, le surrisque de symptômes respiratoires était de 85 % chez les anciens vapoteurs et de 102 % (soit un surrisque doublé) chez les vapoteurs actuels. Des résultats qui suggèrent que ces effets néfastes observés peuvent perdurer, même un mois après avoir vapoté.

Les auteurs précisent que l’association restait significative une fois les facteurs confondants liés au tabagisme (passif et actif) pris en compte. En revanche, concernant la respiration sifflante, un autre symptôme respiratoire, l’étude ne montre aucune association avec l’usage de vapoteuse.

Alors que la e-cigarette se répand parmi des adolescents qui n’y ont pas forcément recours dans le cadre d’un sevrage tabagique, les auteurs appellent à davantage de contrôle et surtout, à des études supplémentaires afin de clarifier cet impact négatif suggéré dans la littérature.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité