• CONTACT

QUESTION D'ACTU

Congrès mondial à Paris

Cancer : les associations réclament un plan d'action international

Du 31 octobre au 3 novembre, la Ligue contre le cancer organise le congrès mondial contre le cancer. L'occasion de mobiliser tous les acteurs et lancer un plan d'action international. 

Cancer : les associations réclament un plan d'action international patrick janicek/Flickr


  • Publié le 31.10.2016 à 16h20
  • |
  • |
  • |
  • |


Les cancers s’abattent sur le monde entier. Plus de 14 millions de personnes en ont souffert en 2014 et plus de 8 millions en sont mortes, selon les dernières données de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Un fléau qui promet d'empirer : au cours de 2 prochaines décennies, le nombre de nouveaux cas devraient augmenter de 70 %, soit plus de 26 millions de cas et 17 millions de décès. Face à ce scénario catastrophe, la Ligue contre le cancer appelle à la mobilisation et réclame la mise en place d’un plan international alors que s’ouvre aujourd’hui à Paris le Congrès mondiale contre le cancer.

Plus de 3 000 participants, 135 pays, près de 1 200 associations et ONG, une dizaine de ministres de la Santé et le Président de la république François Hollande sont attendus pour cet événement qui durera 4 jours. Organisé tous les 2 ans par l’Union internationale contre le cancer (UICC) dont la Ligue contre le cancer est l’association hôte avec L’Alliance des Ligues francophones Africaines et Méditerranéennes contre le cancer (ALIAM), ce congrès a pour objectif de freiner la propagation des cancers, notamment dans les pays pauvres. Car plus de 60 % des nouveaux cas surviennent en Afrique, Asie, Amérique centrale et Amérique latine. Ces régions représentent 70 % des décès par cancer dans le monde.

« L’urgence c’est maintenant, nous avons 5 ans pour prendre le bon virage de la lutte contre le cancer, a déclaré Jacqueline Godet, Présidente de la Ligue contre le cancer. Il faut avant tout créer un cordon sanitaire pour aider les pays qui ont des difficultés, qui sont en première ligne, agir là-bas c’est agir ici ». Formation des professionnels, promotion des gestes de prévention, organisation de campagne de dépistage… Un effort d’investissement humain et financier doit être décidé au plus vite pour que ces pays bénéficient eux aussi des mêmes chances de guérison que les pays développés.


Combattre le tabac partout dans le monde

L’ennemi numéro 1 à éliminer ? Le tabac, première cause de mortalité prématurée et de cancers évitables. Chez les hommes, le cancer des poumons est le principal meurtrier. Toutes les 6 secondes dans le monde, un homme y succombe.

En France aussi la cigarette est dans le viseur de la Ligue. Chaque année, plus de 78 000 personnes décèdent à cause du tabac, dont 47 000 par cancer. Un poids humain qui pourrait être allégé si le prix d’un paquet de cigarette atteignait 10 euros, que le paquet neutre était généralisé à toute l’Europe et que les personnes précaires avaient accès à des aides de sevrage tabagique, estime l’association. Des mesures à mettre en place également dans les pays pauvres, devenus aujourd’hui les cibles d’un matraquage marketing des industriels du tabac visant à pallier la baisse de consommation dans les pays riches.

Néanmoins, la Ligue se veut rassurante et optimiste puisque « sur le papier, la lutte contre le cancer dispose d’un arsenal important pour inverser la courbe ». Les pays émergents connaissent en effet une croissance en hausse, ce qui pourrait leur permettre d’offrir aux malades les traitements de pointe et les nouvelles thérapies et mettre en place des stratégies de dépistages qui obtiennent déjà de bons résultats. « Il y a urgence mais tout est possible ! […] Les clés pour gagner la lutte contre le cancer sont réelles et les bonnes pratiques internationales sont de mise. Il ne manque plus qu’à « réveiller la conscience collective », affirme la Ligue contre le cancer.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES