Publicité

QUESTION D'ACTU

En réduisant les nitrates

Migraine : les crises liées à la présence de bactéries buccales

Une nouvelle étude suggère que les migraines qui touchent environ 7 millions de Français seraient dues à des bactéries buccales.

Migraine : les crises liées à la présence de bactéries buccales CITAlliance

  • Publié 25.10.2016 à 00h21
  • |
  • |
  • |
  • |


La symbiose entre l'homme et les bactéries qui l'habitent est essentielle pour la vie, mais elle pourrait avoir dans certains cas une contrepartie douloureuse. Une étude, publiée dans la revue mSystems de l'American Society for Microbiology, a découvert que les personnes aux prises avec des migraines possédaient des taux d'une bactérie buccale plus élevés que les personnes qui étaient non migraineuses.

Ces bactéries en question ont la particularité de réduire les nitrates, c'est-à-dire les transformer, en nitrites et en oxyde nitriques, des éléments essentiels pour le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire. Une action que le corps humain ne peut faire sans ces bactéries. Les nitrates sont présentes dans les viandes transformées, la charcuterie, ou encore les légumes verts, mais aussi dans des médicaments pour le cœur.

Pour obtenir ces résultats, les chercheurs de la San Diego School of Medicine aux Etats-Unis ont effectué des prélèvements buccaux chez des personnes migraineuses et chez d'autres non-migraineuses qui ont aussi rempli un carnet alimentaire et la fréquence de leurs maux de tête.
Résultat, les bactéries étaient présentes de manière beaucoup plus significative chez les personnes migraineuses que chez les non-migraineux. « Cela pourrait s'expliquer par le fait que, lors d'une prise alimentaire ou médicamenteuse d'un élément riche en nitrates, ces bactéries présentes dans la bouche dégradent massivement le nitrate, déclenchant ainsi les crises migraineuses », explique le Dr Embriette Hyde, chercheuse et coauteure de l'étude.

Si cette étude apporte des éléments intéressants, le processus exact d'opération de ces bactéries réductrices du nitrate, du nitrite et de l'oxyde nitrique dans l'apparition de crises de migraine reste incertain. « Alors que le lien entre les migraines et les nitrates est connu depuis longtemps, les chercheurs ne sont pas encore certains de la nature du lien. Nous savons que tout dépend de la formation d’oxyde nitrique, mais le mécanisme chimique exact n’a pas encore été établi », conclut Embriette Hyde.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité