Publicité

QUESTION D'ACTU

A Schiltigheim

Zika : un cas suspect dans le Bas-Rhin

Un cas suspect de virus Zika a été repéré dans le Bas-Rhin. Un habitant de Schiltigheim présente les symptômes d'une infection. Son origine n'est pas connue.

Zika : un cas suspect dans le Bas-Rhin mrfiza/epictura

  • Publié 05.10.2016 à 11h33
  • |
  • |
  • |
  • |


Une petite ville d’Alsace est sous surveillance. Dans le quartier des Malteries, à Schiltigheim (Bas-Rhin), un cas d’infection à virus Zika a été signalé. Le mode de contamination n’est pas encore précisé par les autorités de santé. Dans un communiqué, le Conseil départemental du Bas-Rhin détaille les mesures mises en place dans le périmètre à risque.

Car Schiltigheim est fortement exposé au risque de transmission locale de Zika. Le moustique tigre (Aedes albopictus) est implanté dans certaines bourgades. Elles font l’objet d’une surveillance accrue. C’est ce qui a permis de détecter ce cas suspect, probablement importé. En effet, les patients signalés jusqu’ici avaient été infectés à l’étranger ou dans les départements français d’Outre-mer.



Les gîtes larvaires détruits

« Le risque de transmission locale de la maladie est ici très faible », souligne le conseil départemental. Reste que des mesures anti-dissémination ont été rapidement mises en place. Dans un périmètre de 100 à 150 m autour du foyer, une information porte à porte a été délivrée aux habitants du quartier des Malteries.
Lorsque c’était nécessaire, les gîtes larvaires, des eaux stagnantes, ont été supprimés. Un traitement de la zone par insecticide a aussi été organisé dans la nuit, y compris dans les jardins.

« En dehors de ces habitations, il n’y a eu aucune mesure particulière à prendre, si ce n’est de supprimer les eaux stagnantes pour ne pas favoriser la multiplication des larves », selon le conseil départemental. La zone reste soumise à une surveillance renforcée car le moustique tigre y est présent. Si un patient infecté se faisait piquer, un foyer épidémique pourrait rapidement se développer dans la région. Jusqu’ici, l’Alsace-Champagne-Ardenne-Lorraine a échappé au pire : depuis le début de l’été, 11 cas ont été comptabilisés.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité