Publicité

QUESTION D'ACTU

Rapport de l'OMS

Pollution de l'air : les villes françaises les plus touchées

Avec des taux de particules fines deux fois supérieurs aux seuils fixés par l'Organisation mondiale de la santé, Pantin (Seine-Saint-Denis) est la ville la plus polluée de France. 

Pollution de l'air : les villes françaises les plus touchées ifeelstock/epictura

  • Publié 28.09.2016 à 19h43
  • |
  • |
  • |
  • |


La planète entière étouffe, alerte un rapport de l’Organisation mondiale de la santé. La quasi-totalité de la population mondiale (92 %) vit dans une région où la pollution de l’air dépasse les seuils fixés par l’agence onusienne. Un air irrespirable qui menace une grande partie des Français.

Pour évaluer précisément l’ampleur du phénomène, l’OMS a rassemblé les données de surveillance collectées par 3 000 villes réparties dans le monde entier, dont 315 communes françaises. Des informations précieuses qui font suffoquer : l’air pur est une denrée rare en France métropolitaine et dans les départements et régions d’Outre mer.


Près de 11 000 morts en France

La palme de la ville la plus polluée revient à Pantin (Seine-Saint-Denis). Les Pantinois sont exposés à une concentration moyenne annuelle de particules PM10 de 36 μg/m3 et 22 μg/m3 de particules PM2,5. Or les limites fixées par l’OMS sont  respectivement de 20 et 10 μg/m3.
Non loin derrière, on retrouve les villes d’Outre Mer et des départements français d’Amérique comme Cayenne (Guyane) qui affiche un taux de PM10 de 33 μg/m3 et de Pm2,5 de 15 μg/m3 ou Le Robert (Martinique) avec une concentration de PM10 de 31 μg/m3 et de Pm2,5 de 19 μg/m3.

Paris, Nice, Roubaix, Echirolles, Villeurbanne… De nombreuses villes métropolitaines ne respectent pas non plus les limites européennes et internationales. Un échec aux conséquences graves puisqu’il existe un lien étroit entre l’exposition à des concentrations élevées en particules et une hausse des taux de mortalité et de morbidité. En 2012, près de 11 000 Français sont décédés de pathologies respiratoires ou cardiaques attribuables à la pollution de l’air.

Où prendre un bol d'air pur

L’envie de fuir l’oxyde d’azote, les particules fines ou le carbone noir et respirer un bon bol d’air pur devient donc de plus en plus pressante. Alors pour ceux qui cherchent à s’installer dans une région encore protégée, vous pouvez opter pour la commune de Roisey (Loire) où le taux moyen de PM10 est de 7 μg/m3 et celui de PM2,5 de 4 μg/m3, soit le plus bas de France. Le village de Chatenois (Alsace) et celui de Saint-Brisson (Nièvre) présentent eux aussi des concentrations de particules bien inférieures aux seuils recommandés. Et pour les plus grands voyageurs, Le Tampon sur l’île de la Réunion offre un air beaucoup plus agréable.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité