Publicité

QUESTION D'ACTU

Test rapide à orientation diagnostique

Dépistage : le prince Harry fait un test VIH sur Facebook

Le prince Harry s’engage dans la lutte contre le VIH. Le petit fils de la reine Elisabeth II a réalisé un test de dépistage en direct sur Facebook.

Dépistage : le prince Harry fait un test VIH sur Facebook Chris Jackson/AP/SIPA

  • Publié 16.07.2016 à 16h28
  • |
  • |
  • |
  • |


La famille royale se mobilise contre le VIH. Ce 14 juillet, le prince Harry a réalisé un dépistage en direct sur Facebook. Des présentations avec le médecin chargé du test au résultat, toute la visite a été diffusée aux internautes et sous les regards des photographes. A travers cette mise en scène, la royauté souhaite faire la promotion des tests rapides à orientation diagnostique (TROD).

La vidéo commence par un entretien entre le médecin et le prince Harry. Ce dernier se lave les mains avant de réaliser l’examen. Le médecin lui pique le bout du doigt et place l’échantillon de sang dans un dispositif. Un point signale l’absence d’infection, deux points une possible infection. Dans ce cas, un examen complémentaire est réalisé puis un traitement antirétroviral est engagé.

Des transmissions involontaires

« C’est incroyablement rapide », s’exclame le prince de 31 ans. En effet, le résultat est rendu en quelques minutes. Le TROD facilite le dépistage du VIH, s’accordent à dire le médecin et Harry. « Une fois que vous passez la porte, le plus dur est fait », résume le petit fils de la reine Elisabeth II.


Cette opération séduction répond à un besoin réel au Royaume-Uni : les nouvelles infections par le VIH sont toujours en hausse. L’un des facteurs, selon le compte Facebook de la famille royale, est l’ignorance de son statut. « Jusqu’à 17 % des patients séropositifs n’ont pas conscience de leur statut sérologique et transmettent involontairement le virus à leurs partenaires », explique-t-il. Le prince Harry n’est pas présent par hasard : il représentera son pays à la Conférence internationale sur le Sida, qui s’ouvre à Durban (Afrique du Sud) ce 18 juillet.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !

Un tiers d’infections évitées par la PrEP

Réduire les nouvelles contaminations par le VIH grâce au Truvada en prévention, c’est possible. Il suffirait de traiter 25 hommes pendant un an pour éviter une infection. Des chercheurs américains ont modélisé l’impact d’une utilisation plus large de la prophylaxie pré-exposition (PrEP) d’ici 10 ans. Les hommes qui ont des rapports sexuels avec les hommes (HSH) sont la principale population à y recourir aux Etats-Unis. Si 40 % des hommes éligibles l’utilisent selon les recommandations fédérales, un tiers des nouvelles infections pourront être évitées, conclut l’équipe dans le Journal of Infectious Diseases. Il faudrait pour cela qu’ils prennent un comprimé de Truvada chaque jour.

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité