Publicité

QUESTION D'ACTU

« Faites l'amour, pas la guerre ! »

Rapports protégés : une campagne d’AIDES aux couleurs de l'Euro 2016

A travers son slogan, « Faites l'amour, pas la guerre ! », la nouvelle campagne d’AIDES encourage les relations protégées entre supporters du monde entier.

Rapports protégés : une campagne d’AIDES  aux couleurs de l'Euro 2016 Eric-Traoré/AIDES

  • Publié 22.06.2016 à 15h35
  • |
  • |
  • |
  • |


Alors que l’Euro 2016 bat son plein, les supporters des quatre coins du monde se rencontrent, se mêlent et s’unissent, parfois au-delà du sport. En effet, les rendez-vous internationaux constituent une occasion pour bien des personnes de dialoguer avec des étrangers par le biais d’une langue universelle : le marivaudage.
 

« Mélangez-vous ; protégez-vous »

Le moment est donc propice pour rappeler quelques règles de prudence. L’association AIDES lance ce mardi une campagne toute en pastel. Son slogan : « Faites l'amour, pas la guerre ! » ; son message : « Mélangez-vous ; protégez-vous ».

Des photographies prises par l’artiste Eric Traoré mettent en scène des hommes et des femmes au corps nu, peint aux couleurs des drapeaux qui représentent les différentes nations compétitrices. Des pays et des humains qui, loin de s’opposer à travers cette rencontre de football, ont tout à s’apporter en fusionnant…








 

Légèreté

« Ce message a pris d'autant plus de sens au regard des évènements récents, commente Aurélien Beaucamp, président de AIDES. Visiblement, certains continuent à confondre compétition sportive et fièvre nationaliste : cette campagne est la meilleure façon de leur répondre. Un peu d'amour et de légèreté dans un contexte marqué par le retour des tentations réactionnaires, ça ne peut faire que du bien. »

 

Une « légèreté » qui doit toutefois s’accompagner de quelques précautions, si ces rencontres entre peuples deviennent plus intimes. « Il y a deux grands risques sanitaires lors ce genre de rendez-vous, a expliqué à Pourquoidocteur Bernard Jomier, adjoint santé à la mairie de Paris. Le premier est lié à l’usage de drogues (alcool, cannabis, GHB…) et le second, aux relations sexuelles non protégées ». La mairie de Paris distribue ainsi des brochures et des préservatifs au cours de maraudes organisées par ses services dans les alentours de la fan zone.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité