Publicité

QUESTION D'ACTU

Campagne

Sida : AIDES choisit l’humour pour promouvoir le préservatif

Petits pois, perles et tricot : avec sa nouvelle campagne de promotion du préservatif, l’association AIDES joue la carte de l’humour. Avec succès puisque les réseaux sociaux réagissent.

Sida : AIDES choisit l’humour pour promouvoir le préservatif AIDES/TBWA/PARIS

  • Publié 21.10.2014 à 08h10
  • |
  • |
  • |
  • |


Face à face, nus, et boudeurs, ils enfilent des perles, écossent des petits pois, font un puzzle. Cette image décalée et saisissante, c’est celle de la nouvelle campagne de l’association AIDES. Son slogan : « Pas de préservatif, pas de sexe. » Au programme : des spots courts (20 secondes) mais suggestifs et savoureux.

A chaque spot sa cible

Un peu d’humour et de la prévention, c’est le mélange que tente AIDES avec sa campagne, lancée ce 20 octobre. L’association qui lutte contre le Sida s’adresse à tous avec ce message : sans préservatif, mieux vaut l’abstinence. D’où cette image qui dévoile sans tout montrer.

Au total, quatre visuels sont proposés par AIDES et ciblent tous une population à risque. Dans le premier, un couple hétérosexuel jeune enfile des perles. Les 15-24 ans représentent justement 10 % des nouvelles contaminations.

Le deuxième spot illustre deux partenaires plus âgés enroulant une pelote de laine et évoque un bondage soft. Mais cette affiche rappelle surtout que c’est à 37 ans en moyenne qu’on découvre sa séropositivité.

 

 

Le troisième, un couple d’hommes qui écosse des petits pois, souligne que 37 % des nouvelles contaminations touchent la communauté homosexuelle.

La dernière vidéo présente trois personnes rassemblées autour d’un puzzle.

 

 

Twitter enthousiaste

A peine mise en ligne, la campagne d’AIDES fait déjà parler d’elle. Sur Twitter, les réactions n’ont pas tardé, élogieuses comme critiques. Si certains saluent un film « explicite sans rien montrer », d’autres parlent d'une campagne qui évoque « un peu trop » l’abstinence.

 

 

 

 

 

 

 

Quoi qu’il en soit, mission réussie pour l’association de lutte contre le Sida : l’humour a été compris, et le message est passé. Le préservatif, masculin comme féminin, est le moyen de prévention de référence pour éviter une infection par le VIH. D’autres méthodes, comme la prophylaxie pré-exposition (PrEP), sont à l’essai en France. Dans tous les cas, la protection n’est pas assurée à 100 %. Un dépistage régulier, médicalisé ou dé-mécalisé (Test rapide à orientation diagnostique, TROD), permet de repérer rapidement une infection et de mettre en place le traitement adapté.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité