Publicité

QUESTION D'ACTU

Evolutions fatales possibles

Tramadol : l'alerte de l'ANSM sur les surdosages chez l'enfant

L'ANSM a reçu plusieurs signalements graves concernant des erreurs médicamenteuses potentiellement mortelles chez des enfants concernant le tramadol.

Tramadol : l'alerte de l'ANSM sur les surdosages chez l'enfant fiftycents/epictura

  • Publié 16.06.2016 à 18h47
  • |
  • |
  • |
  • |


Le tramadol, un antidouleur puissant utilisé chez l’enfant, inquiète l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM). Plusieurs enfants auraient été « victimes d’erreurs médicamenteuses pouvant être d’évolution fatale », a-t-elle alerté ce jeudi sur son site internet, ajoutant que « ces erreurs ayant conduit à un surdosage étaient principalement liées à un manque d’information ou à des incompréhensions de la posologie ».

Autorisé chez l’enfant de moins de 3 ans depuis 2004, le tramadol est un antidouleur dérivé de l’opium prescrit pour soulager les douleurs modérées à intenses. Il existe 2 médicaments présentées en solution buvable et dont l’utilisation est réservée aux enfants : le Topalgic® et Contramal®.

Ces traitements sont loin d’être anodins et peuvent entraîner des effets secondaires graves, parfois mortelles, en cas de surdosage : vomissements, troubles de la conscience, convulsions ou difficulté respiratoire pouvant aller jusqu’à l’arrêt respiratoire.


Bien respecter les prescriptions

Dans ce contexte, l’ANSM demande aux médecins de rédiger l’ordonnance en précisant « le nombre de gouttes par prise et en nombre de prises par jour », et aux pharmaciens de s’assurer que la posologie est exprimée de cette manière et d’inscrire sur la bouteille le nombre de gouttes à administrer par prise.

Du côté des parents, l’Agence du médicament rappelle aux parents l’importance de respecter les prescriptions, et maintenir le médicament hors de la vue et la portée des enfants.

L’ANSM précise que les notices et étiquetages sont en cours de modification pour renforcer et préciser l’information et réduire ainsi les risques liés à l’utilisation pédiatrique du tramadol en solution buvable.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité