Publicité

QUESTION D'ACTU

Vigilance

Caféine : inefficace après trois nuits écourtées

Ne comptez pas sur le café pour vous maintenir éveillé. Après 3 nuits de privation de sommeil, le café n'a plus d'effet sur les performances cognitives et la vigilance. 

Caféine : inefficace après trois nuits écourtées atholpady/epictura

  • Publié 16.06.2016 à 14h53
  • |
  • |
  • |
  • |


Après une mauvaise nuit, le café devient notre meilleur allié pour nous maintenir éveillé et alerte. Mais après 3 nuits agitées sans pouvoir fermer l’œil, le breuvage amer n’est d’aucune aide, selon une étude présentée ce lundi au Congrès annuel sur le sommeil qui se tient à Denver (Etats-Unis). Ces travaux de l’Institut de recherche de l’armée Walter Reed montrent en effet que les effets anti-sommeil du café n'agissent plus lorsque l'on dort 5 heures par nuit durant plus de 72 heures.

« Nous avons été particulièrement surpris par la perte d’efficacité de 2 doses de café contenant 200 mg de caféine (l’équivalent de 2 grandes tasses de café filtre, ndlr) après 3 jours de dette de sommeil, indique Tracy Jill Doty, responsable des travaux. Ces résultats sont importants car la caféine est un stimulant largement utilisé pour booster les performances cognitives lors de périodes de privation de sommeil. »

Pour parvenir à ces conclusions, les chercheurs américains ont étudié 48 individus en bonne santé. Les 5 premiers jours de l’expérience, les volontaires ont dormi 10 heures par nuit. Puis ils ont passé 9 jours au laboratoire pour simuler une semaine de travail intense au cours de laquelle ils n’ont pu dormir que 5 heures. Afin d’évaluer l’efficacité du café, les participants ont reçu soit 2 doses de 200 mg de caféine soit un placebo à 8h du matin puis 12h. Ni les médecins ni les participants ne savaient qui avait la caféine et le placebo.


Seulement 2 jours de bénéfices

Les résultats révèlent que les participants ayant pris du café sont plus performants et vigilants dans la journée par rapport au groupe contrôle. De même, ils présentent un délai d’endormissement plus long et une bien meilleure humeur que les participants privés de sommeil et de café. Mais les bénéfices de la caféine ne sont visibles que les 2 premiers jours de l’expérience.

Ces données suggèrent ainsi que la dose efficace en temps normal pour booster ses capacités de concentration et ses fonctions cognitives n’est pas suffisante après plusieurs jours d’insomnie. Alors que faire lorsque le café n’agit plus ? La sieste de l’après-midi s’avère être une alternative sérieuse
De fait, ces 20 minutes de repos, idéalement entre 13 et 16 heures, augmenteraient nos performances intellectuelles et libéreraient notre créativité. Rien n’empêche ensuite de déguster un café juste pour le plaisir.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité