Publicité

QUESTION D'ACTU

KillLaBetise

Handicap : une campagne pour combattre les préjugés

Pour lutter contre les discriminations dont sont victimes les personnes handicapés, LADAPT lance une campagne nationale pour interpeller le grand public. 

 Handicap : une campagne pour combattre les préjugés LADAPT

  • Publié 03.06.2016 à 11h32
  • |
  • |
  • |
  • |


« L’accès au bureau du vote, les handicapés n’ont qu’à se le payer ! », « Les handicapés ont déjà du mal à s’occuper d’eux, ils ne vont pas en plus faire des enfants ! ». Les préjugés et les stéréotypes auxquels sont confrontés chaque jour les personnes handicapées ont la vie dure. Alors pour combattre ces discriminations, l’association pour l'insertion sociale et professionnelle des personnes handicapées (ADAPT) lance ce vendredi le 2ème volet de sa campagne nationale KillLaBetise avec pour slogan « La bêtise est un sérieux handicap à l’insertion des personnes en situation de handicap ».

Depuis 87 ans, l’ADAPT accompagne, forme et facilite l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap. Chaque année, plus de 16 000 personnes bénéficient du soutien de l’association. Mais « dix ans après le vote de la loi du 11 février 2005, le constat est fait par de nombreuses personnes handicapées que les espoirs portés par cette loi ne sont pas au rendez-vous, déplore Eric Blanchet, directeur général de l'ADAPT. Force est de constater, qu’en 2016, la reconnaissance de la personne handicapée en tant qu’individu à part entière n’est pas la réalité ».


Réveiller les consciences

De fait, sur près de 12 millions de personnes touchées par le handicap et les maladies invalidantes en France, 3 millions déclarent avoir déjà fait l’objet de discriminations à cause de leur état de santé. Le taux de chômeurs est deux fois plus important chez les personnes handicapées que chez les valides. En outre, la France affiche un sérieux retard sur l’accessibilité des lieux publics : seulement 40 % sont accessibles aux personnes handicapées, selon le dernier rapport de la Direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques (Dares) de 2013.

« En abordant les différents aspects de la vie quotidienne des personnes touchées (...), la campagne #KillLaBetise vise à réveiller les consciences et à faire réagir le plus grand nombre d’entre nous face à ce qui est devenu une indifférence quotidienne », ajoute Eric Blanchet.

Pour ce 2ème opus de la campagne, l’association a choisi d’adopter un « ton grinçant, troublant mais réaliste ». Une campagne d’affichage dans les grandes villes de France mettra en avant les préjugés autour de la parentalité ou la participation à la vie politique et publique. Un spot télé d’une trentaine de secondes et une campagne radio seront aussi diffusés pour interpeller le grand public.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité