Publicité

QUESTION D'ACTU

Influence du statut marital

Fragilité osseuse : les seniors célibataires plus à risque

Les hommes âgés célibataires, ou veufs, seraient plus exposés à la fragilité osseuse que leurs pairs mariés, selon une étude.

Fragilité osseuse : les seniors célibataires plus à risque pix5/ronfromyork

  • Publié 22.04.2016 à 12h23
  • |
  • |
  • |
  • |


Pour la santé de vos os, vieillissez à deux. Une étude parue dans la revue Journal of Women's Health montre que les seniors célibataires, ou veufs, présentent plus fréquemment une fragilité osseuse, par rapport aux couples mariés. 

L’étude, fondée sur près de 1900 personnes âgées de plus de 65 ans et suivies pendant quatre ans, confirme une hypothèse prouvée à maintes reprises dans la littérature scientifique. En effet, le statut marital des seniors jouerait un rôle important sur leur santé. Le mariage apparaît ainsi comme un facteur réduisant les risques de maladies et de décès.

Différences de genre

La science ne s’était pas encore penchée sur le lien entre le statut marital et la fragilité osseuse ; c’est donc chose faite. Les observations des chercheurs confirment que pour les hommes âgés, l’absence de conjoint(e), se traduit par un surrisque de fragilité osseuse.

En revanche, pour les femmes, ce constat ne semble pas se vérifier. L’étude montre ainsi des différences entre les différents sexes, sans pouvoir nécessairement les expliquer. En tout cas, les femmes veuves manifestent un moindre risque de fragilité osseuse par rapport aux femmes mariées.

« Cette étude permet de mieux comprendre l’influence du statut marital sur l’émergence de la fragilité osseuse, mais elle révèle aussi d’étonnantes spécificités entre les genres », soulignent les auteurs. 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité