Publicité

QUESTION D'ACTU

16 foyers régionaux

Varicelle : les Pays-de-Loire particulièrement touchés

Une "activité forte" de varicelle a été détectée dans 16 foyers régionaux de métropole. Mais l'épidémie, en France, n'est pas encore déclarée, précisent les épidémiologistes. 

Varicelle : les Pays-de-Loire particulièrement touchés pavsie/pix5

  • Publié 13.04.2016 à 12h52
  • |
  • |
  • |
  • |


Après la grippe, c'est peut-être une nouvelle épidémie que les Français vont devoir affronter, surtout les plus jeunes. Dans son dernier bulletin épidémiologique publié ce mercredi (données du 04 au 10/04/16) l'Institut de Veille Sanitaire (InVS) confirme une "activité forte" de varicelle dans plusieurs territoires. 

En France métropolitaine, la semaine dernière, le taux d'incidence des cas de varicelle vus en consultation de médecine générale a ainsi été estimé à 43 cas pour 100 000 habitants. C'est plus que la semaine dernière, où le taux se situait à 30 cas pour 100 000 habitants. Le seuil épidémique n'est toutefois pas atteint, précisent ces épidémiologistes. 

En tout, ils répertorient seize foyers régionaux d'"activité forte". En tête, on peut citer les Pays-de-la-Loire (102 cas pour 100 000 habitants), suivis des Midi-Pyrénées (83), et la Picardie (70).


Et pour les parents qui ont des doutes au sujet de leurs enfants, l'InVS précise que les symptômes de la varicelle se caractérisent par l'éruption de boutons prurigineux durant 3-4 jours, accompagnés d'une fièvre modérée (37,5°C - 38°C).
Dans ce cas, il faut rappeler que varicelle et ibuprofène ne font pas bon ménage. Le petit Lewis Lyons l’a en effet appris à ses dépens. Ce jeune anglais s’est vu prescrire du Nurofen pour soigner les symptômes de sa varicelle. Une erreur de la part des médecins, qui l’a mené à une hospitalisation dans un état critique, pour septicémie. Depuis, sa mère alerte sur les risques liés à ces prescriptions. 

En revanche, le médecin peut prescrire des désinfectants cutanés ou des antihistaminiques contre les démangeaisons. Et il est parfois nécessaire de soulager la fièvre avec du paracétamol.

Les recommandations de l'ANSM

En France, l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) a publié un avertissement en 2004 contre l’utilisation des AINS. « Ces complications infectieuses, qui peuvent être graves dans des cas exceptionnels, ont conduit l’Agence à renforcer les précautions d'emploi et les mises en garde de tous les AINS indiqués chez l'enfant, en considérant qu'il est prudent d'éviter leur utilisation en cas de varicelle », peut-on lire sur son site internet.
Les rares études scientifiques sur le sujet n’ont pas permis d’identifier clairement le lien entre les complications et la prise d’ibuprofène, mais les cas observés incitent à la prudence. L’ANSM recommande l’utilisation du paracétamol pour traiter la fièvre et les douleurs.

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité