Publicité

QUESTION D'ACTU

Composant du Roundup

Glyphosate : l’Europe reporte son vote sur le pesticide de Monsanto

L’Union Européenne a reporté son vote sur la ré-autorisation du glyphosate, un pesticide controversé, utilisé notamment dans la composition du Roundup.

Glyphosate : l’Europe reporte son vote sur le pesticide de Monsanto XAVIER VILA/SIPA

  • Publié 08.03.2016 à 16h09
  • |
  • |
  • |
  • |


Pas de décision pour le moment. A Bruxelles, le vote sur le glyphosate, pesticide célébrissime et tout autant controversé, a été suspendu. Les Etats membres et la Commission Européenne, réunis au sein du Comité permanent de la Faune, Flore, et de l’alimentation humaine et animale, ne se sont pas prononcés sur le renouvellement de l’autorisation du pesticide, qui arrive à échéance fin juin.

Les acteurs européens devaient se réunir les 7 et 8 mars afin de discuter d’une prolongation de l’autorisation jusqu’en 2031. Pour entériner une telle décision, la majorité qualifiée est requise. D’habitude, ce genre de réunion se déroule dans la plus grande discrétion.

Quatre pays font marche arrière

Sauf que ces derniers jours, les projecteurs médiatiques et politiques se sont braqués sur ce rendez-vous crucial, attirant l’attention de l’opinion publique. Ce vendredi, à l’unisson des associations sanitaires et environnementales, Ségolène Royal s’est ainsi prononcée contre le renouvellement de l’autorisation de l’herbicide. Les Pays-Bas, la Suède et l’Italie en ont fait autant.

A Bruxelles, le risque d’un revers était donc élevé – trop, probablement, pour maintenir le vote. Officiellement, la Commission européenne indique qu’ « aucun vote n’était à l’ordre du jour » du Comité Permanent, et que seules « des discussions » devaient avoir lieu. Elles se prolongeront donc jusqu’à fin juin, au plus tard (date d’échéance de l’autorisation).

"Petite victoire"

« C’est une petite victoire, même si elle reste relative, se réjouit François Veillerette, président de l’ONG Générations Futures. Cela nous donnera du temps supplémentaire pour continuer à convaincre de la nécessité d’interdire ce pesticide ».

Ce nouveau délai permettra notamment de mettre en exergue les carences de l’étude commandée par l’EFSA (Autorité européenne de sécurité des aliments) sur le glyphosate. A contre-courant des conclusions de l’OMS, ces travaux ont montré que le pesticide ne présentait pas de danger pour la santé humaine. Générations Futures et cinq autres ONG ont porté plainte contre les auteurs de cette étude - à savoir la BfR, l’agence sanitaire allemande - pour « déni des effets cancérogènes du glyphosate ».

« Le report de ce vote montre que la position de l’EFSA est de plus en plus critiquée », souligne François Veillerette. Le glyphosate est utilisé pour l’élaboration de quelques 750 produits commercialisés dans une vingtaine de pays.

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité