Publicité

QUESTION D'ACTU

Dentifrice, lingettes, crèmes...

UFC-Que Choisir : des molécules toxiques retrouvées dans 185 produits cosmétiques

L’UFC-Que Choisir révéle la présence de molécules toxiques dans la composition de 185 produits cosmétiques courants. Elle appelle les consommateurs à la prudence.

UFC-Que Choisir : des molécules toxiques retrouvées dans 185 produits cosmétiques SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

  • Publié 23.02.2016 à 07h22
  • |
  • |
  • |
  • |


Dentifricesshampooingdéodorants, crèmes pour le visage, etc. On les utilise tous les jours, et pourtant ils ne sont pas sans dangers. Dans une nouvelle enquête publiée ce lundi, l’UFC-Que Choisir a repéré 185 de ces produits contenant des substances préoccupantes du fait de leur caractère toxique, allergisant, irritant ou perturbateur endocrinien.

Pour les allergènes par exemple, l'association a dénombré leur présente dans 62 produits, dont 55 contiennent de la Methylisothiazolinone (MIT) un allergène par contact « d’autant plus irritant qu’il est très majoritairement ajouté à des produits non rincés qui resteront en contact prolongé avec la peau ». La molécule avait déjà été épinglée en 2012 par la Société Française de Dermatologie (SFD) pour provoquer des irritations et des eczémas.

Concernant les perturbateurs endocriniens, pas moins de 101 produits en recèlent, dont 44 sous la forme d’ethylhexyl-methoxycinnamate, « un filtre UV perturbant le fonctionnement oestrogénique et thyroïdien ».
A ce sujet, l'UFC Que Choisir s'interroge : « Pourquoi donc mettre des filtres UV totalement inutiles dans des eaux de toilettes, des démaquillants ou des produits capillaires ? »

Beaucoup de marques concernées

Précision importante pour ceux qui pensent que le prix vaut la qualité, ces substances ont été retrouvées aussi bien dans des produits de grandes marques que dans des marques distributeurs.
Parmi les 26 produits contenant les inquiétants parabènes à longue chaîne, plus de 20 marques sont concernées, dont Roc, 2L’Oréal, Carrefour et Leclerc. 
Plus inquiétant encore, comme le montrait une autre enquête récente, 8 lingettes pour bébés des marques Bébé Cadum, Mixa, Nivea, Pampers, (…) contiennent du phenoxyethanol, « un conservateur toxique pour le foie et le sang », indiquent ces enquêteurs.
 

Attention aux mentions rassurantes

Par ailleurs, les consommateurs ne peuvent pas se fier aux mentions affichées par les fabricants pour les rassurer. Car malgré la mention «  hypoallergénique » figurant sur des laits de toilette, ou encore des nettoyants féminins, l'UFC a relevé la présence dans ces produits de MIT.

Conclusion de l'association de consommateur, malgré les alertes répétées des toxicologues et des dermatologues, les fabricants ne changent pas leurs pratiques.Alors, dans l’attente d’une réglementation plus protectrice, l’UFC-Que Choisir recommande de ne plus acheter les produits contenant ces composés, « notamment pour les usages les plus à risques (bébés, enfants, produits non rincés) ».

L'association appelle aussi à mettre à la disposition des consommateurs « une carte-repère utilisable au moment de l’achat avec les 12 substances les plus à risque, ainsi que sa base de données accessible gratuitement sur son site quechoisir.org.
Enfin, elle compte sur les consommateurs pour être des « veilleurs de marché », en transmettant leurs observations à l’adresse ingredient.cosmetique@quechoisir.org pour alimenter et mettre à jour cette base de données ou sur le forum dédié « Cosmétiques ».

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
 

Cosmétiques : La "carte repère" UFC-Que Choisir des molécules toxiques.

Posté par Pourquoi docteur sur mardi 23 février 2016

Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité