Publicité

QUESTION D'ACTU

A l'Aménagement du territoire

Jean-Michel Baylet : le ministre qui défend la légalisation du cannabis

Jean-Michel Baylet, le ministre de l’Aménagement du territoire, s'est prononcé à plusieurs reprises en faveur de la léglisation du cannabis.

Jean-Michel Baylet : le ministre qui défend la légalisation du cannabis WITT-VILLARD/SIPA

  • Publié 12.02.2016 à 14h06
  • |
  • |
  • |
  • |


Son accent toulousain et sa voix détonnante risquent de faire des remous en conseil des ministres. A l’occasion du remaniement ministériel, Jean-Michel Baylet a été nommé ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités locales. Avec ce nouveau gouvernement, François Hollande et Manuel Valls jouent la carte de l’ouverture. Mais ils font aussi entrer au ministère un partisan de la légalisation du cannabis.

Le Premier ministre s’est clairement opposé à l’idée de dépénaliser ou légaliser la culture et la vente de cannabis. Il ne peut pas ignorer la position contraire de son nouveau ministre – et ancien opposant d’un temps lors de la primaire socialiste de 2011. Lors de la campagne, Jean-Michel Baylet a clamé haut et fort sa position : « Mon programme prévoit la légalisation du cannabis. La dépénalisation ne règle rien », affirmait-il sur le plateau de l’émission Des paroles et des actes. Il y soulignait l’intérêt de la vente en pharmacie pour la santé publique. 

 

Le modèle uruguayen

Jean-Michel Baylet ne s’exprime pas à demi-mots lorsqu’il aborde le sujet du cannabis. En 2013, dans une interview au Point, il estime que la dépénalisation « est une solution de faux-cul ». Droit dans ses bottes, il maintient ses arguments : casser le trafic des dealers, améliorer la qualité du produit.

Le Toulousain suggère même de suivre le modèle de l’Uruguay, qui autorise la vente en pharmacie. « La marchandise serait vérifiée, convenablement dosée, vendue par des gens compétents qui pourront expliquer les risques aux clients ». Son ministère ne devrait pas permettre de changer les choses en la matière mais ses positions devraient apporter une voix discordante dans les couloirs du conseil des ministres.
Cette entrée au gouvernement devraiti être accueillie d'un bon oeil par les chantres de la légalisation. Le Pr Bertrand Dautzenberg, pneumologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière (Paris) est un des derniers à en avoir vanté les mérites. A ses yeux, la pénalisation est à l'origine de la consommation.

 

Regardez l’interview du Pr Bertrand Dautzenberg dans L'invité Santé 

 

Ce sujet vous intéresse ? Venez en discuter sur notre forum !
Vous aimez cet article ? Abonnez-vous à la newsletter !

EN DIRECT

Publicité

LES MALADIES

J'AI MAL

Bras et mains Bras et mains Tête et cou Torse et haut du dos Jambes et pied

SYMPTÔMES

Publicité